Plus de lecture et une envie terrible de voyager ? Pas de panique, j’ai ce qu’il vous faut : 5 livres qui vous feront voyager à coup sûr ! Ces livres ont été sélectionnés sur un critère : ils sauront vous transporter, vous faire rêver, stimuler votre imagination au point que vous aurez l’impression d’y être. Chacun dans un style différent, ils sauront plaire à tous les lecteurs, même ceux pour lesquels la lecture n’est pas vraiment un plaisir ! Une chose est sûre : ils sont tous testés et approuvés !

1. Le Monde – 2ème édition – Lonely Planet (2019)

Ce livre est le seul guide de voyage qui couvre tous les pays du Monde ! Un véritable régal à avoir entre les mains, qui permet de trouver de l’inspiration constante pour ses prochaines destinations. Bien sur, ce n’est pas un de ces guides où vous trouverez les meilleures petites adresses cachées puisque chacune des destinations est résumée en 2 à 8 pages. À la place, vous y trouverez des infos pratiques telles que le climat ou les moyens de transport, une carte avec des repères, des lieux ou activités incontournables, et quelques informations culturelles sur le pays, par exemple, une note sur le passé historique qui le caractérise…

En bref, le guide du Monde par Lonely Planet a pour but de capturer l’essence d’un pays en quelques pages, pour vous aider à vous faire une image de ce pays. Le tout, bien entendu avec des photos sublimes pour vous en mettre pleins les yeux et l’imagination, le guide en compte quelques 654. Parmi les 221 destinations présentées, de A comme Afghanistan, à Z comme Zimbabwe, impossible que vous ne trouviez pas le lieu de votre prochaine aventure ! En plus d’un regard aiguisé sur les grands classiques des voyageurs comme l’Australie, les Etats-Unis ou encore la Thaïlande, ce guide est absolument idéal pour découvrir les charmes d’autres destinations plus insolites, et sur lesquelles on ne se fait pas forcément une idée : la Gambie, le Honduras, le Vanuatu et même la Corée du Nord !

Parfait pour : celles et ceux qui sont toujours à la recherche de leur prochaine aventure.

Où acheter ce livre : en suivant ce lien !

2. Rio Nosso – Camille Leblon et Johanna Thomé de Souza (2016)

Camille a 26 ans, elle travaille dans la communication, aime écrire, et, voit sa vie partir dans tous les sens sans jamais réussir à la dompter. Johanna a 27 ans, elle est graphiste et illustratrice, elle est française par sa mère et brésilienne par son père. Bercée depuis l’enfance par des rythmes de samba et des goûters aux brigadeiros, la moitié de son identité reste pourtant pour elle bien mystérieuse. Les deux amies partiront dans une aventure folle mais évidente pour elles : celle de vivre trois ans à Rio de Janeiro, au Brésil. De cette aventure qui marquera leurs vies, elles uniront leurs forces rédactionnelles et d’illustration pour en tirer un livre : Rio Nosso.

Avec des dessins à l’aquarelle qui font tantôt office de retranscription de leurs doux souvenirs, tantôt d’illustrations de la culture brésilienne, elles racontent le Brésil à travers leur prisme. Et ce regard se veut candide, ouvert, fasciné, terriblement bienveillant et parfois exaspéré par les disparités du Brésil. En outre, chacun de leurs dessins, chacun de leurs mots, est un véritable voyage puisqu’il raconte le Brésil à travers les yeux de ces deux jeunes Françaises avec une justesse infinie.

Certaines illustrations sont d’une poésie grandiose et font voyager au cœur des lumières des collines de Rio. D’autres racontent le Brésil à travers des anecdotes amusantes, des rencontres, des statistiques, des constats, des états d’âmes. Une chose est sûre, à travers les yeux de Camille et Johanna, on embarque dans un véritable voyage au cœur de la cité merveilleuse.

Parfait pour : celles et ceux qui n’aiment pas forcément lire, mais aiment rêver et comprendre le monde

Où acheter ce livre : en suivant ce lien !

3. L’Usage du Monde – Nicolas Bouvier (1963)

C’est peut-être l’un des plus mythiques des récits de voyages. En 1953, Nicolas Bouvier, fils de bonne famille calviniste, quitte Genève où il a grandi pour se perdre, avec son ami Thierry Vernet, sur les routes du monde au volant de sa Fiat Topolino. Dans un monde où les voyages ne sont pas démocratisés, mais difficiles et mystérieux, il partira pour l’aventure de sa vie, et en écrira un livre : l’Usage du Monde.

Il commence sa folle aventure à Belgrade, où il raconte avec un style simple mais terriblement juste le communisme et l’austérité d’un pays dans lequel chaque touche de couleur l’émerveille.  Il traversera les routes de Turquie, d’Afghanistan, d’Iran, d’Inde, du Sri Lanka et du Japon auquel il consacrera un autre ouvrage, Chroniques Japonaises. Pendant ces longs mois, lui et son acolyte vivront de leurs écrits et leurs illustrations, mais surtout d’amour et d’eau fraîche au fil de leurs rencontres. Leur périple, bien sur, n’aura rien d’un long fleuve tranquille, et ils seront les victimes du froid mordant, des maladies, de la nourriture pas toujours bonne, quand ils en trouvent, et même de la folie… Mais ces mésaventures ne font qu’ajouter à ce qui rend ce livre délicieux : leur voyage est avant tout une exploration personnelle et humaine.

Par dessus tout, on trouve le plaisir dans ce livre à découvrir un monde que nous ne connaîtrons jamais : celui qui semble vierge du tourisme de masse. Un monde ou chaque pas, chaque rencontre, chaque discussion est une véritable aventure. Un voyage dans les années 1950, où nous découvrons de nombreuses traditions que la mondialisation n’a, depuis, pas épargnées.

Parfait pour : ceux qui aiment remonter le temps et pour lesquels le voyage est avant tout une exploration de soit

Où acheter ce livre : en suivant ce lien !

4. Manabeshima – Florent Chavoué

Alors qu’il passe un an à Tokyo pour y accompagner sa copine, Florent ressent un besoin d’air frais. Ni une ni deux, il décide d’embarquer seul pour un mois sur une île japonaise. Et pas n’importe quelle île ! Florent cherche l’île qui paraisse la plus éloignée son Tokyo quotidien : éloignée de la côte, éloignée du tourisme, éloignée de la frénésie tokyoïte… Il débarque ainsi à Manabe-Shima, « l’île aux soixante crabes et à peine plus d’habitants ».

Passé son accueil rocambolesque dans le seul hôtel de l’île, où il est le seul client, Florent partira à la rencontre des habitants de l’île : des poissons, des crabes, beaucoup de chats et des Japonais qui se connaissent tous et parmi lesquels il fait un peu tâche, au point de rapidement devenir la curiosité –et peut-être la mascotte- du village. Dans son livre, il raconte son quotidien en tant que seul étranger dans une île perdue du Japon, ses rencontres, parfois pleines d’incompréhensions, parfois terriblement drôle, comme la fois où il réalise que celui qu’il surnomme l’alcoolique du village est en fait le teneur de cérémonie du temple du coin… Finalement, on a l’impression de vivre sur cette petite île tant chaque recoin et chaque habitant, même à poils ou à écailles y est décrit –en images- avec humour et minutie. Cette immersion, il la raconte en images à travers des dessins d’une qualité et d’une beauté impressionnantes dont les couleurs et le style vont transporteront forcément.

Parfait pour : Ceux qui ont un petit côté artiste. Ceux qui aiment voyager dans des endroits qui ne font rêver personne d’autre qu’eux, et c’est tant mieux. Ceux qui aiment qu’un livre soit un véritable objet. Ceux qui voyagent mieux par les belles images que par les longs mots.

Où acheter ce livre : en suivant ce lien !

5. Ne m’attendez pas pour dîner – Geoffrey Métais

Le jeune Geoffrey a un projet fou : celui de partir faire le tour du monde sans avion pendant deux ans. Il embarque alors dans une aventure qui changera à jamais sa vie et lui réservera quelques surprises. Il ira d’abord jusqu’à Istanbul en vélo, puis empruntera des trains en Russie, naviguera l’Amazone, fera du stop sur des routes perdues… Et dans tout ce chemin, il fait des rencontres, parfois hilarantes, comme cette nuit qu’il passe chez un Khmer rouge réputé invincible, parfois inquiétantes, comme cette fois où il a bien failli finir comme croquettes pour un gros matou, un tigre de Sibérie rôdant autour de sa tente, et parfois touchantes, comme celle avec une femme Guatémaltèque à qui, en racontant son périple, il apprendre qu’il existe d’autres pays et d’autres continents.

De ce tour du monde, Geoffrey passera dix années à écrire un livre, pour en transmettre la substance et l’essence. Et on peut dire que le pari est réussi. Parfois émouvant, souvent terriblement drôle, parfois plein de suspens, son voyage, en plus d’être palpitant, est terriblement bien écrit et raconté. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous donne plus de détails et un extrait du livre sur mon article sur Ne m’attendez pas pour dîner de Geoffrey Métais.

Parfait pour : celles et ceux qui aiment plonger complètement dans un livre. Celles et ceux qui rêvent de partir dans une folle aventure sans oser franchir le pas (et qui vivront ce voyage avec Geoffrey et oserons peut-être après) !

Où acheter ce livre : en suivant ce lien !


3 commentaires

Jeanne · 28 octobre 2020 à 15 h 37 min

Merci pour ces bons conseils !!! J’ai déjà lu Ne M’attendez pas pour diner et j’ai beaucoup aimé. Bises

Véronique · 29 octobre 2020 à 14 h 04 min

J’ai lu « Manabeshima » de Florent Chavoué que j’ai vraiment adoré. Les dessins sont superbes et les personnages truculents. Un vrai bonheur.
Merci pour les autres livres qu’il me tardent de lire ou feuilleter

    AdélaÏde · 30 octobre 2020 à 21 h 41 min

    Je suis d’accord il est vraiment génial ce livre ! Dans ce cas vous devriez aussi aimer Rio Nosso pleins de jolies illustrations lui aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *