Vous l’aurez compris en parcourant mon blog : pour moi, la cuisine est un élément essentiel du voyage ! S’il est essentiel de partir à la découverte d’autres cultures à travers leurs paysages, leurs musées, leurs habitants ou leurs villes, la cuisine transmet des valeurs régionales à travers des produits utilisés depuis des siècles dans une région donnée. Comment, une autre culture ? Et oui, car en parcourant le monde, on se rend bien souvent compte qu’on connaît un peu moins bien la France. Pourtant, il s’agit du pays qui attire le plus de visiteurs au monde, alors pourquoi ne pas l’appréhender avec les yeux émerveillés d’un touriste ? Que vous partiez à Marseille, Aix-en-Provence, Avignon, Arles, Cannes ou encore Orange, voici 12 plats à goûter absolument lors de vos vacances en Provence !

1. Les tomates à la provençale

C’est probablement l’un des plats provençaux les plus connus de cette liste : les tomates à la provençale ont su séduire beaucoup de Français ! En cause : une recette simple avec des ingrédients régionaux et de saison, qui met la fraîcheur des ingrédients en avant ! Ces tomates juteuses coupées en deux et recouvertes d’ail et de chapelure sont un incontournable pendant votre visite de la Provence !

2. La soupe au pistou

Bien qu’originaire d’Italie, la soupe au pistou est devenue un classique de la cuisine provençale, et nombreux sont les restaurants de la région qui l’affichent à leur carte. Cette délicieuse soupe claire respire le soleil : des légumes d’été sont servis avec quelques nouilles et le fameux pistou : de l’ail pilé, de l’huile d’olive et du basilic.

3. Les pieds paquets

Cette spécialité marseillaise succulente est tellement attachée à l’histoire de la cité phocéenne qu’une légende raconte qu’elle aurait été inventée à la création de la ville il y a 2600 ans ! En réalité, cette recette a été inventée à Marseille au XIXème siècle et est depuis devenue un plat d’hiver apprécié par exemple le soir de Noël. Il se compose de panse d’agneau farcie de pieds d’agneau, le tout mijoté dans du vin blanc et de la sauce tomate à la provençale.

4. L’anchoïade

Capturant toute la fraîcheur des saveurs du littoral, l’anchoïade se compose d’anchois, de câpres, d’huile d’olive et d’ail, le tout passé au pilon pour obtenir une préparation facile à tartiner. On la consomme également en tant que fondue occitane avec des bâtonnets de légumes à tremper !

5. L’aïoli garni

On le compare souvent à une mayonnaise aillée, pourtant, l’aïoli n’est pas uniquement une sauce, mais peut devenir un véritable plat en Provence où on le déguste garni, avec des légumes et souvent accompagné de morue. Les puristes préféreront une sauce uniquement composée d’ail et d’huile d’olive, tandis que les plus modernes la préféreront avec de l’œuf et du jus de citron.

6. La bouillabaisse

Indissociable du patrimoine marseillais, la bouillabaisse est sûrement l’un des plats les plus consommés des vacanciers à Marseille. Cette soupe de poisson à l’ail et à la rouille trouve ses origines au VIIème siècle et aurait été créée sur le marché aux poissons du vieux port ! Autrefois réalisée avec les parties les moins nobles des poissons invendus, elle était un plat du pauvre. Aujourd’hui, les meilleurs restaurants tout comme les petits bistrots la servent et en font un plat à la renommée internationale !

7. Le tian

Le tian se compose de légumes baignés de soleil et cuits lentement, et prend son nom du récipient dans lequel il est cuisiné : un plat à four en terre cuite. Il existe de nombreuses recettes, mais il se compose toujours de légumes méditerranéens tels que les tomates, les poivrons ou les courgettes. Généralement, il se présente comme une véritable peinture jouant des couleurs des légumes dont les rondelles sont placées de façon à former un motif de couleurs.

8. La ratatouille

Et oui : ce plat, l’un des plus connus de France à l’étranger, entre autres grâce au film Pixar du même nom, est d’origine provençale ! Ces délicieux légumes méditerranéens ravissent les papilles à travers tout le pays. Autant la goûter là même où elle trouve ses origines : en Provence !

9. La daube à la provençale

D’origine provençale, la daube connaît de nombreuses variantes. Mais la daube à la provençale est plus souvent cuisinée à base de bœuf mariné dans du vin rouge, de carottes et d’aromates qu’on accompagne souvent sobrement de pâtes et de gruyère. La daube, ce sont des ingrédients de qualité qu’on laisse mijoter lentement à l’étouffée pour garder toute leur saveur !

10. Les andouillettes à la provençale

Particulièrement communes dans les Bouches-du-Rhône et dans le Vaucluse, les andouillettes à la provençale se composent d’abats de porc, et diffèrent bien de la fameuse andouillette de Joseph Favre, en cela qu’elle n’utilise pas d’agneau ! On les déguste à la maison ou dans les restaurants, le plus souvent grillées et parfois accompagnées d’une sauce au vin.

11. Les petits farcis

Tomates farcies, courgettes farcies, poivrons farcies, aubergines farcies, pommes de terre farcies… Autant de possibilités pour adapter ce plat qui fait la fierté du littoral à toutes les envies et toutes les saisons ! On confectionne leur farce à l’aide de la pulpe des légumes mélangée à du bœuf ou de la chaire à saucisse.

12. Les alouettes sans tête

Les alouettes sans tête, ou, en provençal, « paquetoun de biou » pour paquet de bœuf, sont en fait des paupiettes de bœuf, ou parfois d’agneau, à la provençale. La viande cuit alors dans une sauce tomate au vin blanc, aux champignons et aux herbes de Provence pour s’imprégner du jus et en sortir délicieusement tendre !

Alors, combien en avez-vous goûté ?


3 commentaires

The City and Beauty · 28 juin 2020 à 17 h 37 min

Coucou il y a des petites erreurs dans ton article, suis provençale, on dit un aioli en général (et le mot garni est de trop) et pour l’anchoiaide c’est plus une entrée qu’un plat. Et les andouillettes, pas un plat typiquement ^rovençal

    AdélaÏde · 28 juin 2020 à 19 h 51 min

    Hello ! Merci de ton commentaire !
    Le mot aïoli correspond à la sauce tandis qu’aïoli garni correspond au plat avec des crudités. Et l’andouillette n’est effectivement pas provençale, mais l’andouillette à la provençale, si : c’est une recette particulière qu’on trouve dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, et c’est reconnu par le code des usages de la charcuterie 🙂

olivieri · 2 juillet 2020 à 17 h 39 min

Un jour à nice dans un magasin j’ai vu un bocal où il y avait des allouettes sans tete , je pensais que c’était des oiseaux puis j’ai été déçus de voir que c’était du boeuf avec une sauce méditerrannéenne. Je suis niçois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *