Loin des paillettes des tapis rouges, découvrez les reflets encore plus brillants de la Méditerranée lors d’un week-end authentique sur la Côte d’Azur. Accessible facilement en train, avion ou voiture depuis toute la France et même ailleurs, le pays Niçois, offre un superbe lieu pour lâcher prise à tout moment de l’année. Au programme : eaux chaudes et transparentes, visites culturelles, patrimoine coloré et spécialités régionales à tomber ! Pour profiter des beautés naturelles de la région en évitant la foule, le week-end se concentrera sur Villefranche-sur-Mer et Cap d’Ail, deux véritables trésors de la côte.

Je remercie l’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d’Azur de m’avoir invitée à découvrir les beautés de leur région.

Programme d’un week-end sur la Côte d’Azur

Jour 1 :

  • Matin : visite de la très colorée Villefranche-sur-Mer et de sa citadelle du XVIème siècle
  • Midi : Pique-nique chic dans la roseraie de la Citadelle
  • Après-midi : Balade sur le littoral ou randonnée jusqu’au fort de Montalban
  • Soir : Dîner au-dessus des vagues au restaurant Mayssa

Jour 2 :

  • Matin : balade au Cap d’Ail entre végétation méditerranéenne et villas Belle Époque puis visite du musée de la Villa des Camélias
  • Midi : Déjeuner au restaurant de plage Naos avec vue sur Monaco
  • Après-midi : balade en kayak sur les eaux transparentes de la Méditerranée

Que faire sur la Côte d’Azur le temps d’un week-end ?

Visiter Villefranche sur Mer et sa citadelle

Sur un flanc du Mont Boron, se trouve l’effervescence de Nice, et sur l’autre, lui faisant dos, Villefranche-sur-Mer. La petite commune d’à peine 5000 habitants n’a pourtant rien à envier à sa grande sœur. Loin des paillettes et du star système, elle cultive un art-de-vivre typiquement azuréen et plein d’authenticité. C’est donc un point d’arrivée idéal pour découvrir la beauté de la Côte d’Azur.

Ville d’histoire, de nature et de patrimoine, Villefranche-sur-Mer saura séduire tous les visiteurs. Fréquentée dès l’Antiquité, elle est l’une des plus anciennes cités de la Côte d’Azur. Les plongeurs archéologues retrouvent d’ailleurs de nombreux trésors dans ses eaux, dont certains sont exposés à la Citadelle Saint-Elme ou devant le littoral comme c’est le cas de l’ancre de l’US Navy. Bien qu’une grande partie du centre historique ait été détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale, la petite ville aux couleurs chaudes a encore un riche patrimoine à exhiber, comme la célèbre Rue Obscure, datant de 1260.

Vous sentez les influences savoyardes de Villefranche-sur-Mer ? Bon, je vous l’accorde, on n’est loin de chausser les skis alpins, et d’entamer la fondue. Et pourtant, Villefranche a longtemps fait partie du Duché de Savoie ! Elle constituait alors un accès stratégique à la mer, et c’est pourquoi les Ducs de Savoie décidèrent d’y ériger la Citadelle Saint-Elme. Elle fut longtemps une petite cité dans la ville. Aujourd’hui, c’est les locaux de la mairie qui l’habitent, mais elle reste encore un organe important de la ville, puisque de nombreux évènements s’y produisent : exposition temporaires ou permanentes avec notamment les sculptures féminines de Volti, un cinema en plein air tous les été (retrouvez la programmation ici), ou encore des concerts. En bref, la citadelle est un lieu à ne surtout pas manquer, que ça soit pour son aspect historique ou culturel.

Bon plan : Villefranche est une ville qui a beaucoup d’histoires à raconter. Pensez à vous faire accompagner d’un locale passionnée et érudite qui vous guidera dans sa région avec un programme sur mesure. Sandra, de Inspiring Côte d’Azur vous livrera tous les secrets de la ville, et vous montrera ses adresses confidentielles avec une sympathie désarmante. La visite guidée vaut 15€ par personne. Contact au +33 (0)6 12 10 96 83 ou par e-mail à contact@inspiring-cotedazur.com.

Se balader tranquillement sur le littoral à Villefranche-sur-Mer

Profitez du soleil et des eaux turquoise du littoral en vous offrant une balade le long du sentier du littoral jusqu’au Cap de Nice. Partez du port de la Darse, le cœur battant de cette ville maritime. Le petit port de pêche où flottent tranquillement les Pointus, les barques traditionnelles azuréennes, a été jusqu’en 2008 le premier port de croisière de France. Il a depuis été dépassé par Marseille, mais la petite ville fait encore le bonheur des croisiéristes.

Longez la célèbre Darse vers le chantier naval à l’Ouest. Entre ses murs, se conserve un savoir-faire rare et exceptionnel : les mains d’or de l’entreprise Pasqui y réparent des voiliers avec une expertise et une passion qui font venir les bateaux d’exception de très loin pour une seconde vie. Déambulez entre les villas le long du sentier du littoral jusqu’à la pointe de Nice où vous terminerez votre balade rafraîchissante.

Randonner jusqu’au fort du Mont Alban

Relier les deux fortifications de Villefranche lors d’une balade sportive qui joindra mer et montagne, vous fera réellement comprendre le sens du mot Alpes-Maritimes ! Cette balade de trois quarts d’heure à une heure, bien que très agréable, est un peu plus sportive que la précédente, puisqu’elle grimpe jusqu’au fort du Mont Alban, situé à 220 mètres au dessus de la mer, par des petits sentiers en plein soleil. Elle est donc idéale par une journée plus fraîche ou quand le soleil est descendant. Vous pouvez même vous offrir un superbe coucher de soleil sur la côte depuis les hauteurs.

Au départ de la citadelle, rejoignez le sentier du littoral que vous longerez vers le sud. Prenez les escaliers à droite juste avant l’Institut de la Mer de Villefranche, de renommée internationale en matière de recherche, et notamment connu pour ses travaux en recherches de plancton. Les escaliers rejoignent un chemin rocailleux et ombragé que vous monterez jusqu’au boulevard de la princesse Grâce de Mocaco, où l’on commence à apercevoir la vue, et à voir dépasser la mer derrière Saint Jean Cap Ferrat. Prenez alors le boulevard au sud jusqu’aux escaliers de verre que vous grimperez, puis montez le chemin. Arrivé dans la colline, grimpez jusqu’à son sommet depuis l’un des nombreux sentiers. Au fur et à mesure de la balade, la vue se dégage. Une fontaine vous attend en haut, un peu avant le fort, pour vous désaltérer. Vous pouvez redescendre en vous dirigeant plutôt vers le Cap de Nice au Sud.

Les deux itinéraires mentionnés précédemment sont également proposés par Inspiring Côte d’Azur. Pour bénéficier d’une visite guidée, contactez le 06.12.10.96.83 ou contact@inspiring-cotedazur.com

Se balader au Cap d’Ail

Bien que toute proche de Villefranche-sur-Mer, Cap d’Ail représente un autre visage des Alpes Maritimes. Avec une histoire bien plus moderne que sa voisine, Cap d’Ail vous emmène dans un périple plein de charme au cœur de la Belle Époque.

L’Eden a été inaugurée en 1892

Pour commencer ce voyage, rien de tel que le Château des Terrasses, construit en 1890 pour un banquier britannique. Après être passé quelques temps entre les mains de personnalités russes telles que le frère du Tsar, Nicolas II, il revient finalement à l’Angleterre en 1930 lorsque M. Buckingham, le vice-consul, s’y installe. Ce n’est que très récemment, en 2001, que la municipalité met la main sur ce joyau qu’elle restaure dans la foulée. Derrière la verrière de ce lieu qui recevait tout le gratin diplomatique lors de la Belle Époque, se trouve aujourd’hui encore un lieu de vie, où de nombreux spectacles, réceptions et expositions sont organisés. L’Office de tourisme propose des visites guidées complètement gratuites du château.

Descendez ensuite l’avenue de la gare entre luxuriante végétation méditerranéenne et villas Belle Époque plus impressionnantes les unes que les autres. C’est le long de ce chemin que vous pouvez vous arrêter à la villa des Camélias, musée d’histoire locale dont je vous parle ci-dessous. Vous arrivez sur le sentier du littoral, un sillon de fraîcheur de 3,6 km accolé à la mer, où les coureurs et promeneurs flânent. Vous pourrez l’emprunter pendant 30 à 40 minutes vers l’Est, jusqu’à arriver à la plage Marquet, où vous aimerez vous prélasser avant de manger. Entre les bars et les restaurants, on peut également profiter de nombreuses activités nautiques au Cercle Nautique de Cap d’Ail comme le stand-up paddle, la voile, où le kayak à découvrir ci-après.

La plage est surtout insolite pour être située à la frontière de Monaco. Depuis la plage, vous pouvez donc vous rendre à pied à Monaco en marchant à peine quelques minutes. La frontière est d’ailleurs parfaitement visible, puisque la partie française reste plutôt naturelle, et à la frontière, d’immense mastodontes bétonnés sortent du sol.

Découvrir l’histoire locale à la Villa des Camélias

Prenez un moment pour découvrir la riche et fascinante histoire du Cap d’Ail à la Villa des Camélias. À travers une collection de clichés et d’objets d’époque, se dessine devant vos yeux la vie de la petite ville au fil des années. On se familiarise avec le quotidien des Cap-d’aillois. On apprend de cet environnement singulier, entre terre et montagne, dominé par sa célèbre montagne la Tête de Chien. On découvre aussi les personnalités qui ont marqué la commune de leur séjour plus ou moins long, comme Churchill, Colette, le dramaturge Sacha Guitry (un superbe parc porte d’ailleurs son nom !), et l’écrivain André Malraux.

À l’étage de la villa, une collection d’œuvres d’art de Ramiro Arrue dépeint le Pays Basque du début du XXème siècle, en utilisant des techniques très diversifiées, de la peinture à l’émail.

Balade en kayak sur la Méditerranée

Depuis la plage Marquet, vous pouvez louer un kayak au Cercle nautique pour 15€ de l’heure pour un kayak simple, et 20€ pour un double. C’est l’activité idéale pour profiter de la beauté de la côte par une chaude après-midi. En famille, ou en couple, le kayak permet de prendre du recul pour voir la côte d’un autre point de vue, tout en restant au frais, et en pouvant faire un plongeon de temps à autres. Pensez tout de même à mettre de la crème solaire et à prendre une casquette en plein été !

Depuis la plage Marquet, et si les vents et vos bras vous le permettent, vous pouvez vous rendre jusqu’à la plage Mala. À 3,5km à l’ouest, cela représente tout de même un petit effort, mais il sera vite oublié en débarquant tel Robinson Crusoé sur cette plage isolée, autrement accessible uniquement par une marche d’une vingtaine de minutes. Certains vous souffleront même fièrement qu’elle est la plus belle plage de la Côte d’Azur ! 

Où manger à Cap d’Ail et Villefranche-sur-Mer ?

Coup de cœur : Pique-nique chic dans la roseraie de la citadelle

Un pique-nique organisé par Sandra est un spectacle immanquable à lui tout seul. Sandra est une véritable chercheuse de trésors : elle déniche pour vous les endroits les plus extraordinaires, confidentiels, et authentiques du bassin niçois, et vous les propose à travers son agence Inspiring Côte d’Azur. En véritable amoureuse de sa région, elle ne propose que des activités et lieux très authentiques et représentatifs de la tradition azuréenne. Vous pouvez découvrir toutes les activités proposées ici.

Par exemple, lorsqu’il s’agit d’organiser un repas, Sandra ne fait pas les choses à moitié et dresse une table avec une petite nappe dans la roseraie de la citadelle, située juste au-dessus de la mer. Lorsque vous ne serez pas occupé à sentir le parfum d’une rose où à admirer les yachts à vos pieds, vous pourrez goûter les délicieux produits de la région, que Sandra va dénicher chez des artisans, traiteurs et charcutiers locaux.

Un festival de saveurs où se côtoient pissaladière à tomber, socca, la chips niçoise, charcuterie du terroir, et foccaccia italienne le tout arrosé d’un vin frais local ou de boissons fraîches. En dessert, la franco italienne se plaît à vous proposer un tiramisu concocté par ses soins, et très réussi ! Après avoir trinqué avec vous, la très sympathique Sandra vous laissera profiter de ce pique-nique en intimité dans la roseraie privatisée à l’occasion.

Le pique-nique chic d’Inspiring Côte d’Azur a pour moi été un véritable coup de cœur. Pour réserver le vôtre, téléphonez au 06.12.10.96.83 ou sur contact@inspiring-cotedazur.com.

Au-dessus des vagues au Mayssa

Place Wilson, Villefranche-sur-Mer

Vous ne pourrez pas dîner plus près de l’eau, qu’au Mayssa, sur les toits de la gare maritime. C’est en effet l’unique restaurant de Villefranche-sur-Mer, et l’un des deux seuls de la Côte d’Azur, à proposer des tables isolées sur une avancée dans la mer. Le cadre est magique, surtout en fin de journée avec les lumières orangées qui tombent sur la mer. La cuisine n’a rien à envier à la vue : le poisson est pêché du jour, les produits sont tous frais et locaux, pour une cuisine aux influences italiennes très gouteuse.

Les pieds dans le sable au Naos

Plage Marquet, Cap d’Ail

Les orteils en éventail, à se faire bercer par le bruit des vagues, le Naos, situé sur la plage Marquet, est le restaurant idéal pour profiter d’un délicieux déjeuner entre deux baignades. Le restaurant inspiré de la cuisine grecque se fait une fierté de se faire livrer tous ses produits directement de producteurs situés en Grèce. On le ressent, on a rarement mangé une feta aussi bonne ! Une cuisine rafraîchissante, un service amical et détendu et le petit plus amusant : la vue directe sur Monaco, pour un cadre tout à fait insolite ! 

Où dormir sur la Côte d’Azur ?

Hôtel Miramar

126 avenue du 3 septembre, Cap d’Ail

Ce joli hôtel deux étoiles en mériterait largement une troisième, pour son service impeccable, son emplacement en bord de mer avec vue sur toute la côte et ses chambres spacieuses et équipées. Le petit plus : les balcons qui permettent de profiter des lumières de la nuit sur la côte. Réservations sur le site internet de l’hôtelpar téléphone au +33 4 93 78 06 60 ou par e-mail à contact@miramarhotel.fr

Je remercie toute l’équipe de l’Office de Tourisme Métropolitain Nice Côte d’Azur de m’avoir organisé ce week-end exceptionnel ! Je remercie également Sandra de Inspiring Côte d’Azur, de m’avoir fait découvrir les secrets de sa région avec une passion qui ne laisse pas indifférent. Si vous avez d’autres suggestions d’adresses au Cap d’Ail ou à Villefranche-sur-Mer, n’hésitez pas à partager vos secrets en commentaires. Et pour découvrir d’autres régions françaises le temps d’un week-end, je vous invite à découvrir mon article sur la Camargue.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *