Que vous alliez en Allemagne pour les vacances, le travail, ou juste un week-end, il faut absolument goûter à la gastronomie allemande ! Et si elle reste peu connue en France, il faut savoir qu’elle est très diversifiée et que vous y trouverez forcément votre bonheur ! Bien sûr de plus en plus de restaurants du monde ou de restaurants branchés servant des graines de chia et autre chou kale font leur apparition et tant mieux ! Mais la cuisine traditionnelle n’a pas dit son dernier mot ! Alors pour découvrir l’Allemagne à travers sa gastronomie, voici une liste de 10 plats à ne surtout pas manquer en Allemagne.

1. Les Spätzle

Spatlze
Photo : Hans / Pixabay Creative Commons

Un véritable incontournable lors de votre voyage en Allemagne, vous trouverez les spätzle au menu de la plupart des restaurants allemands ! Et vous les connaissez peut-être aussi en France, puisqu’elles sont également un plat typique de l’Alsace, mais aussi de la Suisse, de l’Autriche et des Alpes italiennes. Il s’agit de pâtes aux œufs que l’on râpe au dessus de la casserole pour les faire cuire.

Et l’on comprend rapidement pourquoi elles ont un tel succès : savoureuses, crémeuses, avec une texture ferme et douce comme un nuage, le tout saupoudré d’oignons frits ! On en saliverait juste d’en parler.

2. La Kartoffelsalat

Kartoffelsalat
Photo : Stux / Pixabay Creative Commons

Pour une raison inconnue, il n’est pas rare que Kartoffelsalat soit le seul mot que les Français ne parlant pas allemand connaissent. Il faut dire qu’il s’agit d’une star de la cuisine allemande ! Vous l’aurez compris, il s’agit de la fameuse salade de pommes de terre. Mais ne la croyez pas ennuyeuse : elle peut prendre toutes sortes de formes selon les régions et les préférences, tant que la pomme de terre reste l’ingrédient principal. On peut l’agrémenter de cornichons, de fines herbes, de jambon, de crudités, de graines de chia…

Mais le vrai grand débat c’est : avec ou sans mayonnaise ? Car si la mayonnaise est assez répandue, il arrive, surtout dans le sud de l’Allemagne, qu’on lui préfère du bouillon de viande, de l’huile et du vinaigre. On y ajoute même parfois une pincée de sucre !

3. Le jarret de porc

Jarret de porc
Photo : koahra / Pixabay Creative Commons

Il faut avoir de l’appétit pour commander un jarret de porc en Allemagne, mais vous ne le regretterez pas ! Cette pièce de porc connue sous le nom de Schweinhaxe ou Eisbein, est servie avec l’os et fait au moins la taille de votre estomac ! Elle est d’ailleurs souvent accompagnée de spätzle ou de Katoffelsalat. Le jarret de porc vient à l’origine de Bavière, mais s’est étendu à toute l’Allemagne et même à l’Europe entière ! Il faut dire que cette belle pièce de viande juteuse ne laisse personne indifférent.

4. Le pain

Pain en Allemagne
Photo : whitesession / Pixabay Creative Commons

Je vous vois venir : la France est le pays du pain, pourquoi aller goûter celui d’Allemagne ? Et pourtant, l’Allemagne possède bien plus de variétés de pain que la France, et que tout autre pays au monde d’ailleurs ! Le pain allemand est tellement riche en goût et le fruit d’un savoir-faire ancestral, qu’il a même obtenu un classement au Patrimoine immatériel de l’Unesco !

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y en a pour tous les goûts : le fameux bretzel, bien sur, mais également le Weissbrot (pain blanc), le Schwarzbrot (pain noir), le Pumpernickel (pain au seigle), le Landbrot (pain de campagne), ou encore le Stollen (pain de Noël aux fruits confits) … Vous trouverez forcément votre bonheur, alors lors de votre séjour en Allemagne, n’hésitez pas à en goûter un maximum !

5. La choucroute

Choucroute
Photo : anialaurman / Pixabay Creative Commons

Un voyage en Allemagne ne saurait être complet sans une délicieuse choucroute !  Aussi bien connue des Français, et surtout des Alsaciens, elle viendrait en fait à l’origine de Chine et aurait été transmise en Occident pendant les conquêtes des Huns ! En Allemagne, on la prénomme Sauerkraut, ce qui signifie chou aigre. Elle se compose de chou fermenté, de pommes de terre, et bien évidemment de charcuterie allemande !

6. La saucisse

Saucisse allemande
Photo : RitaE / Pixabay Creative Commons

Comment aurait-on put rédiger un article sur la cuisine allemande sans parler de la superstar de la gastronomie allemande : la saucisse ! La Wurst Est une véritable institution de la cuisine allemande, et vous vous en rendrez compte si vous mettez les pieds dans un supermarché allemand : le rayon français, à côté, n’a pas fière allure…

Mais attention, il n’y a pas que la saucisse de Francfort, bien connue à l’étranger. On trouve aussi la saucisse de Nuremberg, plus fine, souvent servie avec de la choucroute, la Bratwurst que l’on déguste souvent sur le pouce avec un peu de moutarde (la moutarde allemande est plus douce) et une miche de pain, la Currywurst, célébrissime à Berlin, mangée sur le pouce avec une sauce au curry et des frites, la Weißwurst, saucisse blanche… Et pleins d’autres versions que l’on ne saurait vous citer ici faute de place. Un seul conseil : essayez-les toutes, chacune a ses spécificités et une saveur unique !

7. Le kebab

Kebab allemagne
Photo : HutchRock / Pixabay Creative Commons

Bien que l’on en trouve aujourd’hui partout en Europe et dans le monde, le kebab allemand est à goûter absolument ! Choisissez bien votre établissement, et alors vous aurez l’impression de goûter un kebab pour la première fois de votre vie ! On a beau souvent l’appeler « grec » en français, le kebab est en fait né en Allemagne. C’est en effet Kadir Nurman, un immigré turc vivant à Berlin, qui a eu l’idée de l’inventer en mettant dans du pain une spécialité turque pour s’adapter à la vie rapide des Berlinois.

Et ce fut un véritable succès planétaire ! Même si le kebab est pour beaucoup synonyme de malbouffe et de produits de piètre qualité, sachez qu’en Allemagne, de nombreux restaurants confectionnent eux-mêmes leur broche et garnissent les kebabs d’ingrédients frais.

8. Les Knödel

Les knödel sont à l’Allemagne ce que les quenelles sont à la France. D’origine autrichienne, les knödel sont également très populaires en Allemagne, notamment en Bavière, et sont à ne pas rater lors de votre séjour outre-Rhin ! Délicieusement onctueux en bouche, les knödel sont constitués d’une pâte que l’on fait pocher à l’eau bouillante. Concernant la composition de cette pâte, il existe deux préparations principales : les Kartoffelknödel, à base de pomme de terre, et les Serviettenknöde, à base de pain sec. Bien sûr, on trouve différentes versions, de la plus traditionnelle, accompagnant un plat en sauce, à la plus moderne, assaisonnée par exemple de graines de chia.

9. Les Kartoffelpuffer ou Reibekuchen

Kartoffelpuffer

Les Kartoffelpuffer, parfois aussi appelés Reibekuchen, surtout dans le Nord de l’Allemagne, sont un plat de kermesse ou de marché idéal. Il s’agit de galettes de pommes de terre râpées que l’on fait frire. Un véritable délice ! Du fait qu’on aime les manger sur le pouce, on en trouve énormément dans les marchés de Noël, à tel point que certains l’associent à un plat de Noël ou d’hiver. Le plus souvent, on le mange avec une compote de pommes. Ne vous laissez pas impressionner par ce mélange étonnant : le résultat est un véritable délice ! Très simples à réaliser, vous pouvez faire les vôtres vous-mêmes en suivant cette recette de Kartoffelpuffer.

10. La Wiener Schnitzel

Wiener Schnitzel
Photo : ReinhardThrainer / Pixabay Creative Commons

Encore un plat extrêmement populaire dans le pays de Goethe qui est un héritage de l’Autriche : la Wiener Schntzel, parfois simplement appelée Schnitzel. Il s’agit d’un plat que l’on connaît également bien en France, mais qui atteint son apogée gustative en Allemagne : l’escalope viennoise ! C’est d’ailleurs la traduction de Wiener Schnitzel. On parle ici d’une tranche de viande de veau qui est finement panée avec de la chapelure. Un régal ! La viande garde son jus et reste délicieusement tendre, tandis que la panure apporte une texture croustillante. En Allemagne, on la déguste généralement avec un filet de jus de citron, ou parfois, comme les Allemands aiment les mélanges sucrés-salés, avec de la confiture d’airelles.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *