Les Reibekuchen sont un plat allemand typique de la région où j’ai vécu pendant un an : la Rhénanie du Nord Westphalie. C’est un plat de grand-mère qui est traditionnellement servi sur les marchés de Noël. Si vous voulez en gouter en Allemagne, vous en trouverez partout sur les marchés de Noël de Cologne et Düsseldorf. Le reste de l’année, on les trouve dans les foires, les kermesses, les marchés… C’est une recette régionale très célèbre dans le Nord Ouest de l’Allemagne, et elle a une place privilégiée dans le cœur des Allemands, car elle rappelle la magie de Noël.

Reibekuchen mit Apfelmus
Les véritables Reibekuchen allemands doivent être joliment dorés

Les Reibekuchen sont des galettes de pommes de terre, plus denses que des Röstis, car elles sont faites avec des œufs et de la farine. C’est donc une recette végétarienne, mais il est très facile de la rendre vegan en enlevant les œufs. Traditionnellement, les Reibekuchen sont servis avec de la compote de pomme en guise de sauce dans laquelle tremper les galettes salées. Ce mélange étonnant pour nos papilles, est vraiment délicieux si les Reibekuchen sont suffisamment salés. Servis avec de la compote, on appelle alors ce plat des « Reibekuchen mit Apfelmus ».

J’ai dégusté ce plat typique de l’Allemagne de l’Ouest pendant les marchés de Noël, les foires et les kermesses de Münster Cologne. Je l’ai trouvé si bonne, que j’ai souhaité ramener un peu de cette tradition allemande en France, et j’en ai donc servi à mes amis le jour du nouvel an. Malgré les réticences à manger un plat salé avec de la compote de pommes, il ne restait très vite plus aucune galette !  

Reibekuchen de Rhénanie du Nord Westphalie

La recette des Reibekuchen est très facile à réaliser,tout comme celle de la compote de pommes. Si vous souhaitez modifier la recette pour la rendre vegan, enlevez simplement les œufs, et assurez-vous d’aplatir les galettes avec une spatule pendant la cuisson de sorte qu’elles restent entières.

La Recette des Reibekuchen Allemands à la compote de pommes pour 4 personnes :

Ingrédients :

  • 12 grosses pommes de terres
  • 3 oignons
  • 8 cuillères à soupe de farine
  • 2 œufs
  • Huile à friture
  • Sel et Poivre
  • 800g de pommes à cuire
  • 30g de sucre
  • 15 ml d’eau

Recette des Reibekuchen :

  1. Émincez les oignons. Rincez les pommes de terres, puis pelez-les.
  2. Râpez les pommes de terre avec la râpe à trous larges. Assaisonnez les pommes de terre avec un peu de poivre et beaucoup de sel pour contrebalancer le sucré de la compote de pommes.
  3. Dans les pommes de terres, ajoutez les oignons émincés ainsi que les œufs. Saupoudrez la farine, il doit y en avoir assez pour recouvrir les pommes de terre. Mélangez le tout.
  4. Dans une poêle, versez abondamment l’huile de friture, il faut qu’elle recouvre toute la poêle sur environ 5 millimètre d’épaisseur. Quand l’huile est chaude, mettre les pommes de terres à frire par portions. Vérifiez la cuisson : les galettes sont suffisamment cuites quand elles sont dorées et croustillantes à la surface.. Retournez pour faire frire des deux côtés.
  5. Egouttez en déposant les Reibekuchen sur du papier absorbant.

Recette de la compote de pomme :

  1. Épluchez les pommes, les couper en dés plutôt large en enlevant le trognon et les pépins.
  2. Mettre les pommes à chauffer à feu doux dans une casserole, avec l’eau et le sucre. Laissez chauffer environ 20 minutes. Prolongez la cuisson autant que nécessaire. Il faut que les pommes s’écrasent facilement à la fourchette.
  3. Écrasez les pommes à votre goût.

Vous pouvez maintenant servir vos Reibekuchen agrémentés de compote de pommes. Salez les Reibekuchen autant que nécessaire, pour marquer le contraste avec le sucré de la compote.

Dites-moi en commentaires ce que vous avez pensé de ma recette de Reibekuchen allemands à la compote de pommes typiquement allemande ! J’ai hâte de connaître vos impressions sur cette recette aussi étonnante que succulente ! Et pour voyager un peu plus à travers des recettes d’ailleurs, teste aussi ma délicieuse recette de caïpirinha brésilienne !


3 commentaires

PAUL SAUTER · 10 avril 2020 à 16 h 51 min

Sehr güt !

Lisa Mäder · 30 avril 2020 à 22 h 57 min

Aussi appelés Kartoffelpuffer, ou Rösti selon les regions. on en avait en tant que plat principal dans ma cantine scolaire en Alllemagne (et ouais, pas de bol, j’avais cours toute la journée contrairement à tous mes potes^^), d’autres jours il y avait du riz au lait, Dampfnudeln ou pancakes.. du sucré donc^^

    AdélaÏde · 30 avril 2020 à 23 h 12 min

    Merci Lisa ! Effectivement ils sont souvent nommés Kartoffelpuffer dans certaines régions, mais on parle quasi uniquement de Reibekuchen en NRW ! Le terme Röstie est surtout une dénomination suisse, mais on l’utilise aussi plus rarement en Allemagne.
    Le fameux riz aux lait des cantines scolaires allemandes, un grand classique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *