S’il y a beaucoup de préjugés sur la cuisine américaine, on se rend finalement compte qu’elle est plutôt méconnue en France et en Europe. Sa grande diversité et ses plats traditionnels nous échappent souvent au profit de clichés à base de hamburgers et de sodas XXL, et c’est bien dommage ! La cuisine américaine est extrêmement riche de toutes ses influences, et nombreuses sont les petites surprises culinaires qui attendent les Français au pays de l’oncle Sam. Passons donc outre nos clichés, et partons à la découverte des 15 habitudes alimentaires américaines qui surprennent les Français !

1. Les doggy bags

S’il arrive que certains restaurants français proposent des doggy bags, cette pratique est loin d’être systématique, et surtout, sujette aux idées reçues : en emportant ses restes, les Français on bien souvent peur de passer pour des radins ! En réalité, cette coutume pratique et économique permet de ne pas gâcher sa nourriture, et de faire durer le plaisir en profitant des délices de restaurants même à la maison ! Le nom de doggy bag vient par ailleurs sous-entendre que ces restes seraient destinés aux animaux de compagnie, bien qu’en réalité, c’est souvent le maître qui s’en régale. S’il arrive que les restaurateurs demandent à leur clientèle d’amener leurs propres contenants, ils les proposent généralement eux-mêmes, et créent même parfois de superbes sculptures d’aluminium !

Doggy bag

2. Pas d’apéro sans fromage !

Si pour nous, le fromage se déguste à la fin d’un repas, juste avant le dessert, nos amis américains préfèrent le consommer avant le plat principal ! Il est alors très commun de recevoir ses amis, ou tout simplement de s’offrir un petit plaisir, en dégustant un fromage accompagné de vin juste avant le repas. Aux Etats-Unis, il est alors fréquent de le consommer avec des crackers, pour apporter un peu de croustillant, ce qui peut être très déroutant pour les Frenchies !

Fromage États Unis

3. Le diner en fin d’après-midi

Alors qu’un Français dinera vers 19h ou 20h, les Américains passent à table un peu plus tôt, bien souvent entre 17h et 19h. Cela s’explique tout simplement par les horaires de travail. Il semblerait que les Français vont au bureau un peu plus tard que leurs collègues outre-Atlantique et donc qu’ils en reviennent aussi plus tard. Aux USA, les horaires de travail ont même donné lieu à l’expression « 9-5 », qui, en représentant des plages horaires de 9h à 17h, sous-entend un emploi routinier. Alors qu’un Français terminera à peine son goûter, un Américain commencera alors son dîner.

Cuisine américaine

4. Pas une cuisine américaine, mais DES cuisines américaines !

Bien sur, la cuisine Française se compose d’une multitude de cuisines régionales, et les restaurants italiens, japonais ou encore chinois sont monnaie courante. Mais, en mettant les pieds aux Etats-Unis, un Français sera absolument émerveillé de la diversité de la cuisine de ce pays qui base son histoire sur l’émigration ! On ne parle alors pas de « cuisine américaine », mais de Soul Food pour les États du sud, Tex-Mex mélangeant influences texanes et mexicaines, cuisine Cajun pour les États du sud avec une influence française et européenne, cuisine californienne, très healthy où le chou kale et l’avocat sont de rigueur… Sans compter l’immense richesse en restaurants et plats étrangers, apportés par les immigrés au cours des siècles !

Cuisine USA

5. Œufs au plat, œufs à la coque, œufs mollets… Over Easy Eggs !

Si vous pensiez connaître toutes les façons possibles et imaginables de cuire un œuf, sachez que vous allez être surpris aux Etats-Unis ! Là-bas, il est très fréquent de manger des « over easey eggs », comprenez des œufs retournés. Ils se cuisent alors comme des œufs au plat, à la différence que quand le blanc a bien cuit, au lieu de servir, on retourne l’œuf dans l’autre sens ! Cela a pour effet d’entourer le jaune d’œuf d’une poche de blanc bien cuit, tout en gardant le jaune coulant et fondant. D’ailleurs, en Amérique, il est bien plus commun de manger les œufs au petit-déjeuner que pendant les repas comme on le ferait en France. Et en parlant des œufs, c’est leur couleur même qui pourrait bien vous surprendre : alors qu’ils sont généralement bruns en France, ils sont le plus souvent blancs aux Etats-Unis !

Over Easy Eggs

6. Les repas sur le pouce

Si les Français sont connus pour leurs repas épicuriens qui peuvent durer des heures, en Amérique, manger sur le pouce n’est pas un problème. D’un côté, la France est l’un des pays au monde où l’on passe le plus de temps à table, avec en moyenne deux heures et treize minutes chaque jour passés à table ! De l’autre, les Américains font partie des pays qui ont les repas les plus expéditifs, avec une moyenne de 1h par jour à manger. L’écart est forcément frappant quand on voyage aux Etats-Unis, puisque nous passons deux fois plus de temps à manger qu’eux. En plus de cela, les heures des repas sont moins rigides aux États-Unis qu’elles ne le sont en Europe, alors ne vous étonnez pas de voir des gens manger à toute heure de la journée !

Corn dog

7. Plutôt ketchup ou milkshake, avec vos frites ?

Vous l’avez peut-être déjà remarqué en regardant vos séries américaines préférées : aux Etats-Unis, il est commun de tremper ses frites dans son milkshake ! Bien sur, cette habitude n’est pas approuvée par tous les Américains, mais il est pourtant assez accepté de tremper ses frites dans son milkshake au chocolat, à la fraise… Sans que je sache l’expliquer, la pratique est d’autant plus répandue avec les milkshakes au chocolat de la franchise de fastfood Wendy’s. Pour ma part, je n’ai jamais tenté l’expérience, mais sachant que l’on trempe habituellement les frites dans du ketchup ou de la sauce barbecue très sucrée, l’idée ne me paraît pas si incongrue !

Crédit photo COLE SALADINO/THRILLIST

 8. Le sucré-salé à l’honneur

En parlant des frites au milkshake ! Si les recettes sucrées-salées existent en France, il faut bien avouer que ce sont ces mélanges qui nous surprennent le plus souvent. Par exemple, pour Thanksgiving dans les États du Sud, il est courant de servir une recette à base de purée de patate douce couverte de marshmallows ! On peut aussi parler des chicken and waffles, toujours du sud : ce plat se compose de poulet frit servi avec des gaufres, le tout arrosé de sirop d’érable. De quoi étonner bien des Français, mais pour l’avoir essayé à New-York, je peux vous dire que ça vaut le détour, et que j’en ai redemandé !

Waffle and Chicken
Crédit photo Elba Rezende

9. L’eau glacée

Hiver comme été, aux Etats-Unis, on boit l‘eau très froide, voire même glacée ! On aime alors la consommer dans un verre rempli de glaçons, pour que les glaçons ne fondent pas tous trop vite ! Cette habitude des boissons très froides en amène une autre : celles des pailles, bien plus courantes aux États Unis qu’en France, même pour boire de l’eau. On les utilise alors pour ne pas se faire mal aux dents avec la boisson presque glacée !  

Eau glaçons

10. L’utilisation des couverts

Si vous faites attention aux détails, vous remarquerez alors que beaucoup d’Américains n’utilisent pas leurs couverts comme nous le faisons. Aux Etats-Unis, il est d’usage de tenir son couteau de la main droite et sa fourchette de la gauche. Jusque là, rien de différent aux us-et-coutumes européens. Mais une fois la nourriture coupée, les Américains changeront la fourchette de main, l’amenant à la main droite, pour pouvoir manger. Cette technique a même un nom : la méthode zig-zag ou « cut and switch ». Et elle apporte d’autres petites différences qui étonneront ceux qui font attention : nos amis d’outre-Atlantique utilisent rarement leur couteau pour pousser la nourriture sur la fourchette, et, pour éviter de changer la fourchette de main, ils utilisent parfois la tranche de leur fourchette pour couper les aliments plutôt que leur couteau.

Thanksgiving cuisine

11. Moins de thé, plus de cocktail pour le brunch !

Alors qu’en France, nous prenons le brunch très littéralement : un peu de breakfast, un peu de lunch, et mangeons donc du sucré-salé de manière un peu régressive presque au saut du lit après une grasse mâtiné ; aux Etats-Unis, les brunchs sont souvent généreusement arrosés de cocktails alcoolisés en tous genres. Cette tradition du week-end incontournable outre-Atlantique s’accompagne alors toujours de boissons chaudes, mais les Français pourraient s’étonner de voir leurs amis américains boire des bloody mary et mimosa en quantité ! Ces deux cocktails sont en effet les grands classiques du brunch américain.

Brunch américain

12. De la cuisine française… avec une american touch !

La cuisine française s’exporte très bien aux Etats-Unis, qui, comme mentionné plus tôt, construit sa gastronomie à partir de multiples influences. Cependant, si on trouve beaucoup de produits français, nombre d’entre eux ont subit une petite american touch ! Par exemple, on peut trouver des herbes de Provence, mais elles sont généralement agrémentées de lavande, la faute au marketing qui essaye de vendre une image bien provençale et chic, quitte à en rajouter un peu ! Dans le même style, les Américains aiment consommer du brie (en apéro, donc), mais il sera généralement servi sur des crackers et parfois avec de la confiture ! On peut également parler des croissants français qui sont souvent dégustés comme des sandwichs agrémentés de jambon et de fromage. Si notre patriotisme culinaire est mis à mal par ces croissants salés, je vous invite tout de même à essayer : c’est délicieux !

Croissants salés

13. Les boissons à volonté

Aux Etats-Unis, il est de rigueur pour les restaurants de proposer un service de free refill, c’est-à-dire que dans beaucoup d’endroits, on vous propose les boissons à volonté. Dans beaucoup de restaurants et de cafés, il est même très commun que le serveur remplisse votre verre à peine la dernière gorgée avalée, où alors même que vous preniez place sans que vous l’ayez commandé ! Cette pratique tend à se raréfier, car dans certains états tels que le Massachussetts ou New York, les politiques proposent d’interdire cette pratique, vue comme encourageant la consommation de sucre à outrance. Quoi qu’il en soit, dans certains restaurants, les Français ne comprendront pas pourquoi le serveur leur prend leur verre à peine celui-ci vidé !

Boissons à volonté

14. Le petit déjeuner, roi des repas

En Amérique, le petit déjeuner est un repas très copieux, et souvent cuisiné. Alors qu’en France, on va souvent avaler rapidement deux ou trois biscuits, voire sauter le petit déjeuner, aux Etats-Unis, on prend le temps de se cuisiner un petit festin pour bien commencer la journée, et celui-ci est souvent salé ou sucré-salé (ce qui est par ailleurs meilleur pour la santé qu’un petit déjeuner sucré). Les petits déjeuners sont alors divers et variés, mais vous trouverez souvent des breakfast burritos, inspirés de la cuisine mexicaine et dans lesquels on peut glisser du fromage ou des œufs, des céréales, des pancakes, du bacon, des sandwichs au fromage ou encore de l’omelette. De manière générale, on trouve l’œuf dans tous ses états pendant le petit déjeuner, alors qu’il n’est que rarement consommé pendant les autres repas.

Petit déjeuner américain

15. Le dessert, un plat comme les autres

Bien que cette habitude n’est pas partagée par tout les Américains, lors des repas présentés en buffet (qui sont d’ailleurs plus courants qu’en France), il n’est pas rare de se servir tout dans la même assiette, dessert compris ! Et si le repas est à la maison et n’est pas servi en buffet, il est alors assez commun de placer le dessert à table dès le début du repas, parmi les plats salés. Si cette habitude est relative à chaque famille, elle est tout de même largement acceptée. D’ailleurs, dans la même logique il est plus commun pour nos amis américains de savourer leur dessert avec une fourchette qu’avec une petite cuillère comme nous le ferions. Cette manière de faire leur viendrait des émigrés allemands qui partagent l’habitude de la fourchette à dessert.

Dessert américain Red Velvet

J’espère que cet article vous a mis l’eau à la bouche et donné envie de découvrir un peu mieux la cuisine américaine. Vous pouvez découvrir mes deux articles sur la cuisine allemande et la cuisine brésilienne et leurs habitudes alimentaires !

Catégories : États-Unis

4 commentaires

Laetitia · 28 juin 2020 à 17 h 55 min

J’adore le chicken and waffle !!
En tout cas l’habitude du doggy bag ici a bien aidé pendant qu’on était confiné! Alors qu’en France les restos étaient fermés nous au moins on a bien profité du take-out et ça a permis aux business de survive un petit peu (et à nous de pas avoir à cuisiner tous les jours!)

Cat · 28 juin 2020 à 18 h 05 min

Bonjour,
Article très intéressant et bien détaillé. Merci beaucoup pour ce partage. Toutefois le no 6 est justement quelque chose que je trouve bien dommage car il n’y a pas ce sens de la convivialité comme en France où on passe du temps à table pour discuter, partager et refaire le monde 🍷🥂

Noemie · 4 juillet 2020 à 12 h 28 min

Alors … je pense que vivre à Londres et dans d’autres pays m’a complètement ouvert l’esprit là dessus ! Pas grand chose me choque là dedans , pendant un brunch je vais plutôt prendre un verre d’alcool qu’un thé ou café, je fais souvent des énormes petits déjeuners et saute le repas du midi ! Aussi, beaucoup de points peuvent être comparé à Londres : la street food est partout (pour mon plus grand bonheur!), les anglais mangent tôt également, et je suis fascinée par … la multitude de cuisine qu’il y a à Londres ! Je n’ai jamais mangé dans le même type de restaurant depuis que je suis ici, on voit même des mix de culture assez sympa, j’ai eu l’occasion par exemple de tester péruvien / italien ou péruvien / japonais ! Assez drôle et sympa (et très bon!).

Saveria · 4 juillet 2020 à 14 h 06 min

Très intéressant de connaître les habitudes alimentaires des américains. Le fromage en apero, par contre c’est très italien!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *