L’Allemagne a beau être l’un des pays frontaliers de la France, elle réserve de nombreuses surprises à ceux venus s’aventurer sur ses terres ! Et si les différences culturelles sont nombreuses, les habitudes alimentaires allemandes qui surprennent les Français le sont tout autant !

Si la cuisine allemande vous intéresse, je vous conseille ce livre (en cliquant sur le lien) rempli de délicieuses recettes d’Outre Rhin !

1. Apfelschorle, Weinschorle : la passion allemande pour les bulles

Si vous vous trouvez dans un restaurant allemand, précisez bien votre commande : en demandant de l’eau, on risque bien de vous amener de l’eau pétillante et non de l’eau plate ! En effet, les Allemands entretiennent une véritable passion pour l’eau gazeuse. D’ailleurs, ils n’hésitent pas à faire des mélanges saugrenus qui surprennent les Français : par exemple, l’Apfelschorle est un mélange de jus de pommes et d’eau pétillante, à essayer chez vous en mettant une moitié de chaque. Dans l’Allemagne rurale, on en fait également en mélangeant de l’eau pétillante avec du Most, la version Outre-Rhin du cidre.  Encore plus surprenant pour nous autres, certains Allemands aiment déguster un Weinschorle : du vin coupé à l’eau pétillante. Le plus souvent, le mélange est à base de vin blanc, et se sirote l’été avec une rondelle de citron.

2. La charcuterie, reine de la gastronomie allemande

C’est sans doute ce qui nous surprend le plus pendant nos séjours au pays de Goethe : les Allemands adorent la viande de porc ! Baladez-vous dans un supermarché allemand et vous serez étonné de la taille du rayon des saucisses ! Il faut dire que les Allemands ont une grande variété de saucisses délicieuses, parmi lesquelles la Bockwurst, la Weisswurst, ou encore la fameuse saucisse de Francfort dont la réputation dépasse les frontières du Rhin. On déguste la Wurst à la maison ou debout contre une baraque dans un marché. La Bratwurst se mange alors avec du pain et de la moutarde douce, et la Currywurst avec une sauce ketchup et curry ou sauce au curry et quelques frites.

Currywurst Allemagne
L’un des plats phares de Berlin : la Currywurst, que l’on mange sur le pouce, dans la rue ou accoudé à une baraque

3. Le dîner Allemand, bien plus tôt que le dîner français

Chez nos voisins Allemands, le dîner se mange entre 17h30 et 18h30 ! Une Française m’a d’ailleurs confié que sa collègue Allemande se plaignait de ne jamais pouvoir dîner avec son mari car il rentrait trop tard du travail… Alors qu’il terminait à 19 heures ! Pour le dîner, on préférera d’ailleurs souvent un Abendbrot, c’est-à-dire un « pain du soir », qui ressemble plutôt à un petit déjeuner ou à un grignotage, composé de charcuteries, de tartines de beurre, de pain noir, ou parfois de quelques tranches de fromages. La tradition de l’Abendbrot est très typique en Allemagne, mais de plus en plus d’Allemands urbains optent désormais pour un dîner plus complet.

4. Un repas chaud par jour !

C’est une règle partagée par beaucoup d’Allemands : un seul repas chaud par jour ! Si on prend son dîner chaud, on essayera alors de prendre un sandwich pour le petit-déjeuner. Mais la plupart du temps, les Allemands préfèrent réserver le repas chaud pour le déjeuner, et se contentent de l’Abendbrot le soir. Cependant, si un restaurant est prévu pour le soir, ils n’hésiteront pas à remplacer le déjeuner par un casse-croute froid ! Certains suivent ce précepte de l’unique repas chaud par habitude, d’autres pensent que cette habitude est meilleure pour la santé. Elle tend cependant à se perdre et certains allemands optent désormais pour notre rythme de deux repas chauds par jour.

Abendbrot Allemagne
Pour le dîner, en Allemagne, quelques tartines de beurre font parfois très bien l’affaire !

5. Le petit déjeuner est salé

En Allemagne, on mange le petit déjeuner salé, et assez copieux : charcuteries, saucisses, œufs et parfois même légumes sont de mise. Au Frühstück, on mange aussi beaucoup de pains de toutes sortes, puisqu’il en existe plus de 300 variétés dans le pays du pain noir : le Berliner Landbrot, pain de campagne de Berlin, le Pumpernickel très réputé dans tout le pays, le Stollen, pain de Noël aux fruits secs, le Vollkornbrot, à partir de blé ou encore ce qui serait l’équivalent de notre baguette française de part sa mie blanche, le Schrippe, qui accompagne souvent les saucisses, sans oublier le fameux Bretzel ! Cette habitude de manger salé le matin est en fait bien meilleure pour la santé que nos petits déjeuners sucrés, puisque sucre et estomac à jeun ne font pas bon ménage.

6. L’originalité des raclettes allemandes

Alors que pour nous, une bonne raclette, c’est avant tout quelque chose de rustique et de simple, un mélange de fromage coulant, de charcuteries, de pommes de terres et parfois de cornichons, la raclette allemande est beaucoup plus colorée ! Ne vous étonnez donc pas de croiser un poêlon à raclette avec de l’ananas, un autre avec du maïs ou des courgettes, et pourquoi pas, un avec des crevettes !

Raclette allemande
Une raclette allemande typique : du fromage, oui, mais aussi du maïs, des oignons, des tomates, et de l’ananas !

7. La magie du Maggi

L’assaisonnement Maggi, que l’on connaît aussi en France, a un réel succès en Allemagne. Il coule à flots sur les plats d’outre-Rhin et en particulier dans les régions proches de la frontière française : les habitants de la Sarre en consomment chacun un demi-litre par an ! Le reste des Allemands n’est pas en reste et en consomme 400ml par an. Il accompagne les viandes, les sauces et parfois même les œufs sous différentes cuissons !

8. Les vinaigrettes allemandes sont sucrées

Alors qu’en France on aime les vinaigrettes acides et relevées d’un peu de moutarde, les Allemands les préfèrent douces et sucrées ! C’est une habitude alimentaire présente dans certaines régions telles que la Saxe où l’on aimera aussi ajouter un peu de crème pour adoucir encore le tout. Parmi les autres ingrédients que les Allemands apprécient pour leur sauce salade, l’anneth et le yaourt ajoutent eux aussi un peu de douceur à l’encas. Le chou râpé à la vinaigrette sucrée constitue d’ailleurs une entrée appréciée des Allemands, on y ajoutera alors parfois du saindoux.

9. La mayonnaise allemande est douce

Après la sauce salade, c’est au tour de la mayonnaise de s’adoucir ! On l’apprécie légèrement sucrée, qu’on l’achète industrielle ou qu’on la fasse à la main. C’est une des habitudes alimentaires allemandes assez étonnantes, quand on sait les desserts et pâtisseries allemands sont moins sucrés qu’en France. La moutarde suit elle aussi ces pas, puisqu’elle est douce et légèrement sucrée, mais c’est surtout sa couleur jaune très vive qui vous surprendra !

Mayonnaise allemande
Les vinaigrettes allemandes sont sucrées, et souvent aussi plus épaisses

10. Le barbecue allemand, un moment de convivialité… Chacun dans son coin

C’est une des habitudes alimentaires allemande auxquelles il vaut mieux être préparé. Alors souvenez-vous en si vous êtes invités à un barbecue : chacun amène sa part ! En effet, chacun va amener sa portion de viande et de légumes à faire braiser, et les griller soi-même ! Nous qui, en France, désignons le chef du barbecue qui gérera ça pour tout le monde, la tête dans la fumée, les Allemands ont trouvé la solution : le barbecue, c’est chacun pour sa pomme ! Une française m’a d’ailleurs fait part de sa mésaventure : invitée à un barbecue, elle avait amené seulement une bouteille de vin, et face à l’étonnement de ses hôtes qui n’avaient pas prévu de lui offrir leur viande, elle leur a dit qu’un barbecue en France, c’était seulement un moment pour boire du vin !

11. Des repas qui vont à l’essentiel

Alors qu’en France, nos repas sont synonymes de partage, de convivialité, d’un moment en famille ou entre amis… En Allemagne, on va à l’essentiel ! Les pauses déjeuners au bureau sont bien moins longues que les nôtres, et durent généralement une demie-heure, bien que les Allemands n’ont souvent besoin que de dix minutes pour engloutir leur plat. En effet, les desserts sont rares et les entrées beaucoup moins systématiques qu’en France. On zappe aussi le café entre collègues à la fin du repas, et le pain n’a pas toujours la côte. Si cela s’explique par des pauses plus courtes, les repas en famille sont aussi plus courts et ne trainent pas comme nos déjeuners du dimanche qui terminent parfois en gouter. D’ailleurs, vous croiserez aussi beaucoup d’Allemands mangeant sur le pouce, dans la rue ou dans les transports.

Bretzel allemand
Alors que nous suivons le rythme sacré de l’entrée plat dessert, les Allemands préfèrent aller à l’essentiel et sauter le dessert, et souvent aussi l’entrée !

12. Plus de Kebab, et meilleurs !

Forte de ses influences turques, l’Allemagne est un pays grand consommateur de döner kebabs. On en trouve à tous les coins de rue et il faut avouer qu’ils sont meilleurs qu’en France ! D’ailleurs, le kebab tel que nous le connaissons n’est ni turc, ni grec, mais allemand ! Il aurait en effet été inventé à Berlin par Mehmet Aygün, un immigré turc. Le kebab servit dans des assiettes existait depuis des siècles en Turquie, mais c’est bien lui qui eut l’idée, en 1971, de le fourrer dans du pain pita. Il inventa également la sauce blanche, qui coule à flots dans les kebabs allemands. Goutez-y en Allemagne : ils sont biens meilleurs qu’en France !

 13.  De la bière, de la bière, encore de la bière !

Ce n’est plus un secret pour personne : les Allemands raffolent de la bière ! On en trouve de toutes sortes, et vous serez étonnés de voir à quel point chaque région produit sa bière fétiche, servie dans tous les Biergarten du coin, alors que nous avons en France une vingtaine de marques étrangères, que l’on retrouve dans tous les bars du pays. Par exemple, à Münster où je vis, la Pinkus locale est consommée par tonneaux entiers, mais passe inaperçue dans les autres régions. Cologne a quant à elle sa fameuse Kölsch, consommée dans des petits verres fins appelés des piliers. En Allemagne, la bière coule à flots, à tel point qu’il s’agit du troisième plus grand consommateur de bière au monde avec 100L annuels par habitant, quand un Français n’en consomme que 30 ! Cet amour pour la bière est célébré chaque automne pendant la fameuse Oktoberfest de Munich, qui est copiée dans toute l’Allemagne.

Bière allemande
Attention à ce que vous dites sur la bière à des Allemands : vous pourriez heurter leur sensibilité tout comme ils heurteraient la notre en critiquant nos vins !

14. La pomme de terre, un incontournable

On connaît tous la fameuse Kartoffelsalat, mais l’amour des Allemands envers ce féculent ne s’arrête pas là ! On trouve la pomme de terre sous toutes ses formes : en purée, vapeur, en quenelle, et mes préférees : les Bratkartoffeln, sautées à la poêle. Dans la région de Rhénanie du Nord Westphalie, on la consomme en galettes, accompagnée de compote de pommes : ce sont les Reibekuchen mit Apfelmus !

15. L’Allemagne, la bonne élève de l’alimentation bio

Les habitudes alimentaires allemandes privilégient bien plus le bio que nous ne le faisons, et il s’agit du plus gros marché européen ! Vous serez surement étonné de la diversité du rayon bio mais aussi de l’offre bien plus riche d’épiceries en vrac, où tous les aliments sont sans emballages. En plus de cela, l’Allemagne compte beaucoup plus de végétariens et vegans qu’en France, et les rayons dédiés sont très diversifiés et comptent de nombreux substituts alimentaires sans viande !

Bio Allemagne

A vous qui vous êtes déjà régalé dans un restaurant allemand, reconnaissez-vous les habitudes alimentaires allemandes qui vous ont surpris ? Et aux autres, avez-vous envie d’en découvrir plus sur la gastronomie allemande ? Laissez-moi un commentaire !


17 commentaires

Barsot Françoise · 28 avril 2020 à 13 h 54 min

Vous oubliez par contre le goûter « Kaffee und Kuchen » qui est sacré. Il n’existe pas en France autant de patisseries/salons de thé (et pas de café) où l’on déguste une tasse de café ou de thé ou « Kännchen » accompagnée avec autant de gâteaux qui étant énormes et épais sont vendus en 8ème de part. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on ne mange pas de dessert le midi. Vous oubliez aussi de dire qu’aux anniversaires, baptêmes, communions, mariages ou autres fêtes, il y a pas moins de 10 gros gâteaux sur la table à 4 h. Et chacun apporte souvent le sien et s’il en reste, chacun repart avec son assiette de gâteaux.

    AdélaÏde · 28 avril 2020 à 14 h 09 min

    Merci Françoise de vos précisions ! Vous avez raison d’indiquer que le dessert se perd souvent au profit du Kaffee und Kuchen !

      Bertrand · 11 juin 2020 à 7 h 45 min

      Étant de l est de la France enfant je mangeais beaucoup de p de terre,c est un légume si facile à mettre en valeur bravo de nous le rappeler

    Edelgard · 1 mai 2020 à 13 h 52 min

    Merci pour cette précision importante… j’en ajouterai une autre : la moutarde beaucoup trop douce, elle ne pique-notes le nez comme la bonne moutarde française… petit bonjour d’une allemande vivant depuis plus de 45 ans en Francophonie 😉🥰

Barbot tanguy · 29 avril 2020 à 19 h 53 min

Super article 🙂

Miryam · 1 mai 2020 à 10 h 47 min

Je suis assez mitigée, il y a quand même pas mal de clichés dans ce qui a était dit. Ça fait plus de 3 ans que je vis en Allemagne (plusieurs villes différentes et donc régions) et pour certaines choses comme le dîner, c’est dans pas d’endroits très rares de dîner aussi tôt surtout chez les jeunes … Et oui, incontournable il manque le sacro-saint Kaffee und Kuchen, le brunch du dimanche ou encore la passion pour l’eau gazeuse…

    AdélaÏde · 1 mai 2020 à 14 h 16 min

    Bonjour Miryam, merci de votre commentaire et de vos précisions ! Je ne me suis pas basée seulement sur mes idées ou mon expérience pour écrire cet article, mais j’ai demandé à des Français ce qui les avait surpris au niveau alimentaire en Allemagne, et j’ai mélangé les 200 avis recueillis à mon expérience et à mes recherches 🙂
    Comme je l’explique pour le diner à 17h30-18h, de plus en plus d’Allemands urbains optent désormais pour un diner plus tard, vers 19h. Pourtant l’Abendbrot en fin d’après-midi reste très commun en Allemagne, et beaucoup de jeunes mangent encore très tôt. En témoigne mon restaurant universitaire fréquenté par tous les étudiants de la ville : après 19h/19h30, il est quasiment vide et il ne reste presque plus que des étudiants étrangers.

    Quant à la fameuse passion pour l’eau gazeuse, j’en parle, c’est le point numéro 1 🙂

      Geraldine · 16 mai 2020 à 0 h 24 min

      Bel article qui m’a remis en mémoire de très bons souvenirs. Je reconnais toutes ou presque de ces habitudes alimentaires que j’ai connues lors de mes séjours à Munich (il y a de cela fort longtemps). J’étais ado à l’époque et la seule difficulté pour moi, c’était l’eau gazeuse mais maintenant j’adore ça! Une variété impressionnante de pains dans les boulangeries, des gâteaux somptueux, et aucun problème à manger salé le matin, habitude que j’ai conservée d’ailleurs.🙂

Britta Nie · 1 mai 2020 à 12 h 27 min

Malheureusement tous les articles se limitent souvent à la gastronomie allemande du sud, qui est grasse et lourde (et pas toujours apprécié par un vrais “Fischkopf” (celui du nord)).
C’est un peu comme si on disait que les français mangeait uniquement du cassoulet, fois gras et cuisses de grenouilles, ce qui est faut.
La nourriture varie dépendant du Laender. Les plus vous allez au nord, le plus la nourriture est “moins grasse”. Au nord la tradition c’est le Fischbrötchen. On fait des meilleurs Fischsalate du monde (qui sont délicieux avec un bon Schwarzbrot ou Pumpernickel). Au nord il y a une grande variation (tradition) de poisson fumé (par exemple l’anguille).
Une autre tradition: Les enfants mangent du “Dickmann” dans un Broetchen ou das Bananenbrot ….

    AdélaÏde · 1 mai 2020 à 14 h 24 min

    Bonjour Brittanie ! Merci beaucoup de votre commentaire ! C’est vrai que la culture gastronomique allemande est très diversifiée selon les régions et les Länder ! C’est pourquoi j’ai essayé de me cantonner surtout aux habitudes alimentaires et non aux plats typiques, qui varient trop d’une région à l’autre.

Valérie SEID · 1 mai 2020 à 13 h 53 min

Bonjour Adélaïde ! Bel article ! Vivant en Allemagne depuis 30 ans déjà, je me suis faite à ces habitudes culinaires Allemandes. Toutefois sans oublier notre culture gastronomique Française. J’adore cuisiner et faire des gâteaux pour les autres! Il n’y a rien de plus agréable qu’un bon repas avec des amis…. et les miens adorent la culture Française ! 🍷🥂

Sous ma Plume (Priscilla) · 1 mai 2020 à 16 h 13 min

Hello!
Je trouve ça assez intéressant de voir les coutumes et habitude des autres pays autour de la nourriture 🙂
Je n’ai jamais été en Allemagne et je suis certaine qu’il faut y rester un certain laps de temps pour se rendre compte de tout ça, mais ça reste intéressant à lire 🙂

Marie · 2 mai 2020 à 15 h 45 min

Et ce qui me surprend toujours, même après des années en Allemagne, c’est de manger le fromage APRÈS le dessert. 😉

DELCROIX · 4 mai 2020 à 10 h 47 min

Bon article mais un peu…généraliste: lle standard de qualité de la nourriture est beaucoup plus bas qu’en France et le porc industriel, élevé sur caillebotis, omniprésent. Donc grand choix de charcuteries (d’où boutons sur la gueule) et très peu de bio et de viandes labellisées comme en France. Pas trop difficile de devenir végan dans ses conditions d’autant que le poisson frais et autres fruits de mer sont rares… Le pain et les gâteaux ont considérablement baissé en qualité ces temps derniers, les brötchen sont industriels et les vrais Kûchen d’Oma ne se trouvent plus guère que dans les fermes-café, heureusement assez nombreuses. Vous ne mentionnez pas les incontournables que sont les Kartoffelsalat, Les Matjes, les Currywurst et autres Weisswurst et Leberkâse qui sont les piliers de la gastronomie allemande;;; et qui peuvent être délicieux, ni que la Bratwurst mit pommes est l’équivalent Allemand de notre « indispensable » Steak/frites

    AdélaÏde · 5 mai 2020 à 13 h 54 min

    Bonjour ! Il ne s’agit pas d’un article pour élire qui a la meilleure gastronomie entre la France et l’Allemagne, mais plutôt apprendre les petites différences entre les deux cultures culinaires. Les poissons frais et autres fruits de mer sont monnaie courante dans le Nord du pays !
    Et je vous invite à relire l’article, je parle bien de la Kartoffelsalat, de la Currywurst et de la Weisswurst !

      Amine · 27 août 2020 à 13 h 51 min

      J’aimerais tant vivre en allemagne

        AdélaÏde · 27 août 2020 à 14 h 33 min

        Et pourquoi pas ? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *