Le Brésil est un pays fascinant. Dès lors, il y a énormément d’anecdotes surprenantes à raconter à son sujet. Ici, vous trouverez donc une compilation de 20 faits surprenants, ou fun facts, sur le Brésil. Certains sont évocateurs sur sa culture, d’autres informatifs, et certains sont simplement amusants ou étonnants !

1. Le drapeau du Brésil a une signification incroyable !

Déjà, comme d’autres symboles du Brésil tels que le Christ Rédempteur ou la devise « ordem e progresso », on doit la première version du drapeau brésilien à un Français : en l’occurrence, le peintre Jean-Baptiste Debret ! Le globe a depuis été ajouté, et le drapeau a une signification absolument fascinante !

D’abord, parlons des célèbres couleurs du drapeau brésilien. Le vert correspond aux armoiries de la famille de Bragança, une des plus grandes familles royales portugaises, tandis que le jaune représente la famille autrichienne Habsbourg qui gouverna le Brésil au XVIème et XVIIème siècle. Le bleu représente quant à lui la couleur du ciel de Rio. Cependant, la signification de ces couleurs a évolué et l’histoire l’a quelque peu romantisé. Ainsi, chacune d’entre elles évoquerait l’une des richesses du pays : le vert symboliserait la forêt amazonienne, le jaune le sol, l’une des richesses de ce pays agricole, et le bleu le ciel.

Drapeau Brésil

Justement, parlons de ce fameux globe bleu traversé de la devise nationale ordem e progresso (ordre et progrès). Saviez-vous que cette ligne représente la ligne de l’Équateur, et que les étoiles représentent les différents États du Brésil ? C’est pour cette raison qu’il n’y a qu’une seule étoile au dessus de la ligne : elle représente l’état du Para, qui, au moment de la création du drapeau, était le seul au dessus de l’Équateur !

Mais attendez, ça ne s’arrête pas là ! Les étoiles, qui représentent les États, ne sont pas disposées au hasard. Si vous vous trouviez à Rio de Janeiro le matin de la signature de l’indépendance du Brésil, le 15 novembre 1889, c’est exactement le ciel que vous auriez put voir ! En effet, ces étoiles représentent le ciel de Rio le jour de la proclamation de la République : on voit donc sur ce drapeau différentes constellations telles que la croix du sud, le grand chien, le scorpion…

2. Brasilia : la capitale sortie de terre en 1000 jours

Inaugurée en 1960, Brasilia n’était jadis qu’une vaste savane. On choisit son emplacement car stratégiquement situé au centre du pays, et Brasilia fut inaugurée seulement 1000 jours après le début du chantier ! Le projet fut confié à Lúcio Costa et Oscar Niemeyer, célébrissime architecte brésilien. L’idée de construire une toute nouvelle capitale était alors de mettre fin à l’éternelle rivalité entre Rio de Janeiro et São Paulo. La capitale du Brésil est alors sortie de terre de façon complètement artificielle et planifiée, en moins de 3 ans ! D’ailleurs, pour la petite anecdote, saviez-vous que Brasilia prenait la forme d’un avion, une fois vue du ciel ?

Brasilia avion
Image : ⓒ2020 TerraMetrics données cartographiques ⓒ2020 Google

3. Rio de Janeiro, ancienne capitale du… Portugal

Et non, il n’y a pas d’erreur de frappe, Rio de Janeiro est bien l’ancienne capitale du Portugal ! En effet, pendant les invasions de Napoléon, la cours royale portugaise fût obligée de fuir pour se réfugier au Brésil. Cela impliqua le transfert de la capitale du Portugal, et Rio détrôna alors Lisbonne à ce titre pendant un peu plus d’une dizaine d’années. Cela fait donc de Rio l’unique capitale européenne à avoir jamais été en dehors du continent européen !

Ce séjour de centaines de nobles portugais à Rio a d’ailleurs laissé des traces : ce sont les Portugais qui ont ouvert le port de Rio au commerce international, propulsant ainsi son économie, et certains diront même que l’accent carioca est celui du Brésil qui se rapproche le plus du portugais du Portugal !  

Rio de Janeiro coucher de soleil
Photo : ujasnpandya, Pixabay

4. Cândido Godói : une ville brésilienne qui questionne les scientifiques

Cândido Godói est une petite ville d’à peine 7000 habitants dans l’état de Rio Grande do Sul. Mais alors qu’est-ce qui peut bien nous amener à parler de cette petite ville ?  Depuis des décennies, la communauté scientifique s’interroge sur un fait qu’on n’arrive toujours pas à comprendre. À Cândido Godói, le taux de jumeaux est incroyablement élevé ! On compte en effet jusqu’à une naissance sur cinq donnant lieu à des jumeaux ! Rendez vous compte : le taux normal de jumeaux par naissance est de 1 sur 80 ! Dans la ville de 7000 habitants, on ne compte ainsi pas moins de 136 jumeaux ! Les pistes scientifiques émettent pour l’instant des hypothèses génétiques et environnementales, sans qu’aucune réponse n’ait été trouvée. On a même soupçonné le nazi Josef Mengele, surnommé l’ange de la mort et ayant fuit au Brésil, d’avoir mené des expériences. En effet, ce dernier était complètement fasciné par les jumeaux, sur lesquels il avait mené plusieurs expériences dans les camps d’Auschwitz.

5. Les montagnes brésiliennes sont pleines de surprises

D’abord, parlons du mont Roraima, à la frontière entre le Brésil, le Venezuela et le Guyana. Créée par des mouvements tectoniques, cette montagne a la particularité de s’être formée toute droite, sans former de pic. Ainsi, cette montagne forme un impressionnant bloc de pierre à la forme qui semble être créée de la main de l’homme tant elle est régulière !

Mont Roraima
Photo : Erik Cleves Kristensen, Flickr

Mais c’est le plus grand sommet du Brésil qui interpelle le plus. Malgré ses 2 995 mètres d’altitude, le Pico da Neblina n’a été découvert que dans les années 1950 ! En cause, son inaccessibilité due à sa position en pleine forêt amazonienne, mais surtout le fait qu’il soit quasiment constamment entouré d’un épais manteau de nuages, comme l’indique son nom qui se traduit par pic du brouillard.

6. L’Amazonie brésilienne abrite le plus grand nombre de tribus non contactées au monde

La FUNAI, la fondation des affaires indigènes du Brésil, estime en effet à 77 le nombre de tribus qui n’ont jamais été contactées en Amazonie brésilienne. La plus petite de ces tribus serait constituée de seulement 5 individus tandis que les plus grosses représenteraient une centaine de personnes. Malheureusement, ce nombre diminue rapidement, car les populations indigènes brésiliennes sont soumises à de nombreuses menaces :  colons, bucherons, orpailleurs, exploitation des ressources, maladies…

View this post on Instagram

Want to help protect indigenous land & rights? ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ ⚠️ Then join us in opposing the push for 30%. ⚠️ ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ At the next UN Convention on Biological Diversity summit, world leaders want to turn 30% of the Earth into “Protected Areas” by 2030. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ But Protected Areas won't save our planet. On the contrary, they will increase human suffering and displacement. Kicking indigenous peoples off their land to create Protected Areas is counterintuitive: they're the best guardians of the natural world and an essential part of human diversity that is a key to protecting biodiversity. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ Take action now 👉 link to urgent action in bio. ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ 📸 Awã hunting expedition. Posto Awã, Brazil. © @chamiltonjames

A post shared by Survival International (@survivalinternational) on

7. Le Brésil possède la biodiversité la plus riche au monde

Le Brésil possède la biodiversité la plus riche au monde, c’est à dire que c’est le pays où l’on trouve le plus d’espèces vivantes connues. Cela est dû à sa taille, puisqu’il s’agit du cinquième plus grand pays au monde, mais également à ses environnements propices. Les deux grands écosystèmes du Brésil sont sa forêt tropicale, l’Amazonie et la Forêt Atlantique, et sa savane, le Cerrado.

Ainsi, au Brésil, on trouve une espèce d’oiseau sur cinq, une espèce d’amphibien sur 10, et c’est même le pays qui compte le plus grand nombre d’espèces de singes. Et la liste des espèces connues ne cesse de s’agrandir, puisque les scientifiques en découvrent chaque jour de nouvelles !

Animaux Amazonie
Photo : Stanvpetersen, Pixabay

8. Le Brésil représente la plus longue frontière de la France

Je vous fais d’abord avaler que Rio est une ancienne capitale européenne, et maintenant que la France et le Brésil sont limitrophes ? Et oui, grâce à la Guyane Française ! Cette frontière, longue de 730 kilomètres, représente donc la plus longue des frontières françaises, devant la frontière franco-espagnole. En revanche, cette même frontière représente la plus courte des dix frontières du Brésil… D’ailleurs, saviez-vous que le Brésil possède une frontière en commun avec tous les pays d’Amérique du Sud, à l’exception du Chili et de l’Équateur ? Cela donne une certaine idée de la taille de ce pays qui représente 47% du continent sud américain !

Carte Amérique latine

9. L’île de Queimada Grande ou la plus grande concentration de serpents au monde

On surnomme souvent l’île de Queimada Grande l’île aux serpents. Et pour cause, elle représente la plus grande concentration au monde de serpents : un serpent par kilomètre carré ! On trouve des serpents absolument partout : dans les arbres, sur le sol, sous terre, et même dans l’ancien phare déserté. Et pour en rajouter une couche, ces serpents sont loin d’être des rigolos : le Jararaca Ilhoas, complètement endémique à l’île, est l’un des plus venimeux au monde ! Mais pas d’inquiétude, l’île aux serpents est totalement inhabitée, d’ailleurs, pour une raison évidente, on ne trouve aucun mammifère sur l’île. Son accès est donc strictement réservé aux scientifiques de l’Institut Butantan, basé à São Paulo, qui effectue des recherches sur le venin des serpents.

Queimada Grande lîle aux serpents

10. Le Brésil est le second pays avec le plus d’aéroports

Avec quelques 4000 aéroports sur son territoire, le Brésil est le deuxième pays avec le plus d’aéroports au monde, derrière les Etats-Unis et leurs impressionnants 13 000 aéroports. Les deux les plus fréquentés ne sont ni ceux de Rio, ni ceux de Brasilia, mais les deux aéroports de São Paulo, la plus grande ville d’Amérique latine et deuxième aire urbaine la plus peuplée au monde derrière Tokyo.

Aéroport Sao Paulo
Image : IvaCastro, Pixabay

11. Certaines villes brésiliennes ont des noms pour le moins imagés

Le plus célèbre exemple de ces villes au nom évocateur est sans aucun doute Rio de Janeiro, qui se traduit tout simplement par Rivière de Janvier. Ce nom serait sans doute du aux colons portugais, qui, en découvrant la baie, crurent voir l’embouchure d’un fleuve et l’appelèrent ainsi.  

Mais c’est loin d’être le seul nom de ville brésilienne au nom évocateur ! Prenons par exemple Belo Horizonte, pour « bel horizon », et on comprend que certains noms de villes brésiliennes sont tout simplement la description du paysage ! D’ailleurs, Belo Horizonte a remplacé Ouro Preto (« or noir »), elle même voisine de Ouro Branco (« or blanc »), en temps que capitale du Minas Gerais (« mines générales »). Vous l’aurez compris, la région a été fortement touchée par l’activité minière ! Plus au nord, Fortaleza, est nommé ainsi en référence à sa forteresse, et Recife à ses récif coralliens. Mais ma préférée de toute reste sans aucun doute Não-Me-Toque qui se traduit par « ne me touche pas » ! Les hypothèses soupçonnent que ce nom soit dû à un arbre très présent dans la région, qui serait très irritant, et que les locaux auraient ainsi appelé comme cela.

Rio de Janeiro
Image : LhcCoutinho, Pixabay

12. Le Brésil tient son nom d’un arbre

Le Brésil tiendrait son nom d’un arbre : le pau brasil. Cet arbre était en effet très abondant sur le territoire brésilien à l’arrivée des colons portugais, qui nommèrent ainsi le pays. Ils en firent d’ailleurs un commerce avec les indiens Tupí-Guaraní, car cet arbre d’un rouge profond était très apprécié pour teindre des vêtements ou utilisé dans la peinture. Avant cela, les Portugais avait nommé le pays Terra de Santa Cruz, après avoir un temps crut être atterri sur une île.

Pau Brasil arbre du Brésil
Photo : Mauro Halpern, Flickr

13. Le Brésil abrite la plus grande population catholique au monde

Si les Etats-Unis représentent la plus grande population chrétienne au monde, beaucoup des Américains sont protestants. Ainsi, avec plus de 60% de sa population se déclarant catholique, le Brésil est le pays avec la plus grande population catholique au monde ! Pour autant, seulement 20% de la population se déclare catholique pratiquante, puisqu’on constate comme dans beaucoup d’autres pays à tradition chrétienne, un désintéressement pour la tradition religieuse.

Christ Rédempteur Rio
Photo : Heibe, Pixabay

14. Un accident nucléaire hors du commun

Si cette anecdote n’est pas forcément la plus évocatrice sur la culture brésilienne, elle a pour autant le mérite de faire réagir. En 1987, eu lieu au Brésil un accident nucléaire hors du commun. Un ferrailleur trouva un vieil appareil de radiologie, qu’il s’affaira à démonter pour garder les pièces détachées. À l’intérieur, il trouva un petit objet qui produisait une lueur bleue. Complètement fasciné, il le montra à ses amis et collègues, et la capsule se passa ainsi de mains en mains. L’un de ses proches voulu même faire une bague pour sa femme de cet étrange objet bleu lumineux ! Au final, 250 personnes furent contaminées par l’objet radioactif, et 4 trouvèrent la mort.

15. Dilma Rousseff, l’ancienne présidente, était engagée dans la guérilla pendant la dictature

Pendant la dictature qui a sévi dans le pays de 1964 à 1985, Dilma Rousseff était engagée dans la guérilla d’extrême gauche, plus précisément dans le commando de libération nationale. Alors qu’elle n’a que 22 ans, elle sera arrêtée en 1970, puis torturée pendant plus de vingt jours, avant d’être emprisonnée pendant trois années !

Dilma Rousseff présidente Brésil

16. Le Brésil abrite la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon

Le Brésil compte près de deux millions de Japonais et leurs descendants ! Rendez vous compte, il y a donc plus de Japonais au Brésil qu’à Kyoto ! Cette immigration débuta lorsque le Brésil abolit finalement l’esclavage, et eût soudainement besoin de main d’œuvre dans ses plantations. Des fermiers japonais embarquèrent donc avec l’idée de revenir dans leur pays, mais ce moment n’arriva jamais. Mais c’est au début du XXème siècle que cette immigration s’intensifia, lorsque les Etats-Unis bloquèrent l’émigration venant du Japon, poussant les Japonais à trouver une nouvelle terre d’accueil.

Le quartier de Liberdade, à São Paulo, est le Japan-Town du Brésil, puisqu’il abrite la plus grande communauté niponne en dehors du Japon. Ainsi, Liberdade se dit リベルダージ en japonais, soit la traduction phonétique japonaise du quartier : Riberudāji.

Quartier japonais Sao Paulo
Photo : Marcio Cabral de Moura, Flickr

17. Le Brésil est le pays au monde le plus touché par la déforestation

Alors que la déforestation avait largement diminué au Brésil grâce à des politiques environnementales, celle-ci est repartie de plus belle depuis quelques années. Ainsi, en 2019, la déforestation au Brésil a doublé par rapport à 2018 ! Ceci est notamment du aux politiques menées par le président brésilien Jair Bolsonaro, et fait du Brésil le pays avec le plus grand taux de déforestation au monde, loin devant l’Indonésie et la République Démocratique du Congo. Les terres défrichées d’Amazonie sont alors principalement utilisées pour l’élevage bovin et pour l’agriculture, notamment la culture du soja servant à nourrir les pâturages.

Déforestation Amazonie

18. Au Brésil, le vote est obligatoire

Voter, là-bas, n’est non pas un droit mais un devoir. Le vote est obligatoire depuis 1932 pour tous les citoyens entre 18 et 70 ans, et ce, qu’il s’agisse d’élections locales ou nationales. Et ce devoir est inscrit dans la Constitution ! Il y a toutefois des exceptions pour les jeunes de moins de 18 ans, puisque le vote est possible dès 16 ans, pour les soldats ainsi que les illettrés. L’autre cas de figure qui peut exempter de voter est une dérogation faite par un tribunal, attestant d’une impossibilité de se déplacer.

Si un citoyen brésilien ne respecte pas son devoir, il devra s’acquitter d’une amende de… 2€ environ. En revanche, si un Brésilien s’est abstenu à trois élections d’affilé, il perdra sa carte électorale, ne pourra pas exercer un poste de la fonction publique, recevoir un passeport, une carte de crédit de l’État, ni même recevoir des aides de l’État.

19. Le Brésil représente près d’un tiers de la population de l’Amérique latine

Avec 209,5 millions d’habitants en 2018, le Brésil représente 32% de la population totale de l’Amérique latine. Il compte en effet 20 millions d’habitants de plus que le Mexique. Sa superficie totale représente quant à elle 42% de l’Amérique latine (en comprenant donc l’Amérique Centrale) ! Beaucoup de zones du Brésil, cinquième plus grand pays du monde, sont très peu densément peuplées. D’ailleurs, plus de 40% de la population du Brésil est concentrée dans la zone Sud-Est, comprenant Rio de Janeiro et São Paulo.

Foot Brésil
Photo : Pexels, Pixabay

20. Une termitière de la taille de la Grande-Bretagne

Dans la région de Fortaleza, au Brésil, des chercheurs ont remarqué des amas de terre hauts de plus de 2 mètres 50. Ils se sont ainsi aperçu qu’ils cachaient une termitière géante, de plus de 230 000km² : la taille de la Grande Bretagne ! Pour remettre cela à notre échelle nationale, cela représente la moitié de la France métropolitaine, creusée par des insectes. Cette termitière, qui serait la plus grande construction jamais édifiée par des insectes, daterait de plus de 4000 ans et serait toujours habitée ! Ensemble, les monticules de terres trahissant la termitière représenteraient l’équivalent de 4000 fois la taille des pyramides de Gizeh !

Si vous avez aimé cet article, ou simplement s’il vous a fait réagir ou vous questionner, n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour lequel je me ferai un plaisir de vous répondre ! Et pour les passionnés du Brésil parmi vous, vous pouvez retrouver mes articles sur les 15 habitudes alimentaires brésiliennes qui surprennent les Français, sur les lieux à voir absolument au Brésil, ou encore sur les fêtes traditionnelles du Brésil !

Catégories : Brésil

8 commentaires

Clémentine · 17 octobre 2020 à 13 h 50 min

Super intéressant ce post ! Je n’aurais jamais deviné que la capitale du Portugal se trouvait au Brésil pendant un moment ou encore que le pays tenait son nom d’un arbre. Pour autant d’autres faits ne m’étonnent pas, comme le fait que ce soit le pays le plus touché par la déforestation :’( …
Très bonne idée d’article en tout cas !

    AdélaÏde · 19 octobre 2020 à 11 h 58 min

    Merci Clémentine ! Je vais continuer la série sur d’autres pays alors ! 🙂

sarah · 17 octobre 2020 à 21 h 00 min

Très chouette article, j’ai appris plein de choses sur le Brésil !

    AdélaÏde · 19 octobre 2020 à 11 h 58 min

    Merci Sarah !

Melanie · 18 octobre 2020 à 8 h 09 min

J’adore ce genre d’anecdotes. C’est un article très complet, j’ai particulièrement aimé l’histoire du drapeau et celui sur la frontière terrestre 😊

    AdélaÏde · 19 octobre 2020 à 11 h 59 min

    J’adore aussi l’histoire du drapeau, tellement poétique ! Mon autre préférée est peut-être celle de la termitière 😉

Lucie · 22 octobre 2020 à 14 h 14 min

Super article! J’aime beaucoup les anecdotes racontées, tout particulièrement celle sur les jumeaux et la frontière terrestre 🙂

    AdélaÏde · 23 octobre 2020 à 0 h 23 min

    Merci beaucoup ! Je vais bientôt en sortir un sur l’Allemagne ! C’est vrai que ces deux anecdotes sont dingues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *