En vivant une année dans l’Ouest de l’Allemagne, en Rhénanie du Nord Westphalie, à tout juste 700 kilomètres de chez moi, je ne m’attendais certainement pas à remarquer autant de différences culturelles. Et pourtant, bien des choses m’ont parue bizarres ou étonnantes, et plusieurs mois après mon arrivée, je découvrais encore de nouvelles différences culturelles. Voici donc mon Top 20 des Différences Culturelles en Allemagne :

Culture Allemande

1. Les Allemands respectent les feux des passages piétons

En Allemagne, tout le monde respecte le feu piéton, et même lorsqu’il n’y a pas la moindre voiture à l’horizon, pas un seul n’osera s’aventurer à traverser. C’est peut-être l’une des différences culturelles les plus surprenantes, tant nous sommes, en tant que français, habitués à traverser même au feu piéton rouge en regardant bien des deux côtés de la route. J’ai bien sur déjà essayé de traverser au feu rouge en Allemagne, tant attendre pour rien pouvait m’agacer, mais en voyant les regards méprisants qui m’étaient lancés, j’ai vite perdu cette mauvaise habitude.

2. Les Allemands boivent beaucoup d’eau gazeuse

C’est culturel : tout le monde raffole de l’eau pétillante dans le pays de Goethe, à tel point que dans certains restaurants, on vous amènera souvent de l’eau gazeuse si vous ne précisez pas que vous souhaitez de l’eau plate. D’ailleurs, cette passion pour les bulles est si forte chez nos amis d’Outre Rhin, que 30% d’entre eux possèdent chez eux une machine pour ajouter du gaz dans l’eau plate. Et les bulles s’y déclinent de milles manières, puisque l’une des boissons préférées des Allemands, l’Apfelschorle, est tout simplement du jus de pommes pétillant, que vous pouvez gouter chez vous en versant une demie dose de jus de pomme et une demie dose d’eau gazeuse dans votre verre.

Berlin Allemagne

3. Le respect de la communauté est plus développé en Allemagne

En Allemagne, la culture est moins individualiste qu’elle ne l’est en France, et l’on a plus l’envie servir la communauté. Chacun pense alors toujours à son prochain, et adapte ses habitudes. Par exemple, dans les grandes villes comme Berlin, une règle officieuse veut que l’on ne mange pas de viande ou de nourriture trop odorante dans les transports en commun, pour ne pas déranger les autres usagers et notamment les végétariens.

4. Les Allemands ont un plus fort rapport aux règles

En Allemagne, les règles ne sont pas faites pour être défiées, comme elles le sont parfois en France. On traverse quand c’est notre tour, on laisse passer les vélos, on arrive à l’heure en cours ou au travail, on participe en classe… Les Allemands suivent les règles, et ne cherchent pas à les défier comme on le ferait en France. Ce respect des lois sur lequel se construit la société allemande est visible partout : dans la rue, vous verrez souvent des magasins avec des étalages remplis de vêtements, d’objets de décorations, ou de sac à mains de marque, sans que personne ne pense à les voler. Il en va de même pour les présentoirs à journaux payants, qui sont dans toutes les rues en libre service sans que personne ne se serve.

Hambourg Allemagne

5. Les allemands sont très ponctuels

Si vous travaillez en Allemagne et arrivez à 8h06 au lieu de 8 heures, on ne manquera pas de vous faire remarquer qu’il faudra être plus ponctuel à l’avenir. En effet, les allemands sont très à cheval sur les horaires, et tolèrent difficilement les retards. Cette règle marche dans les deux sens, puisque si vous partez de votre travail en retard, ce sera tout autant mal vu, puisqu’on aura l’impression que vous êtes désorganisé et que vous avez du mal à terminer vos tâches en temps et en heure.

6. En Allemagne le petit déjeuner est salé

Vous vous en rendrez vite compte pendant votre voyage en Allemagne, si vous venez à prendre votre petit déjeuner dans un hôtel allemand : le roi du petit déjeuner, c’est le sel. En Allemagne, au petit déjeuner, on mange généralement de la charcuterie, de la saucisse, du fromage, des œufs, des légumes, du bacon… Cette habitude qui donnera mal au cœur à plus d’un français, est en fait bien meilleure pour la santé que d’avaler des tonnes de sucre sur un estomac à jeun comme nous en avons l’habitude !

Berlin Brandenburger Tor

7. Les autoroutes n’ont pas de limitations de vitesse

C’est un fait relativement connu en France, et qui en fascine beaucoup : en Allemagne, la plupart des autoroutes ne sont soumises à aucune limitation de vitesse ! Cette réglementation qui nous paraît impossible en France, fait pourtant ses preuves, puisque la mortalité routière est plus basse en Allemagne qu’en France, ce qui est également dû à la meilleure qualité des infrastructures routières allemandes. En allant en Allemagne, vous serez donc surpris de conduire sur l’autoroute et de vous faire doubler à plusieurs reprises par des voitures de course à des vitesses qui vaudraient une peine de prison en France.

8. Pas de bise en Allemagne 

Notre culture latine nous colle à la peau, et nous sommes relativement tactiles en France : nous nous faisons la bise, une main sur la taille, une autre sur l’épaule, et ça ne dérange personne. En Allemagne, toucher quelqu’un à ce point peut mettre mal à l’aise, voire être mal vu. Pour les personnes que l’on connaît bien, on préfèrera une accolade cordiale, et pour les connaissances ou les premières rencontres, serrer la main est de vigueur !

Village allemand

9. Les Allemands raffolent des belles voitures

Et oui, tout le monde connaît bien le slogan « Deutsche Qualität » : l’Allemagne est bien le pays de la voiture. C’est en effet le premier producteur européen d’automobiles, et le cinquième au Monde. En Allemagne, la (belle) voiture fait partie intégrante de la culture. Et c’est bien normal puisque Mercedes, BMW, Audi, ou même Porsche sont toutes des marques allemandes. En vous promenant dans une ville allemande, vous serez donc surpris de croiser une grosse cylindrée garée sur le parking du supermarché Discount, ou une rue résidentielle ou s’alignent des Porsches comme le seraient les Peugeot et Renault chez nous.

10. Le diner ressemble plus à un apéritif

Les français sont les rois des repas épicuriens, qui durent dans le temps, et durant lesquels on en profite pour se retrouver et discuter en famille… En Allemagne en revanche, les repas ont pour unique objectif de se nourrir. C’est pourquoi, le repas du soir en particulier, ne traîne pas en longueur. On le prend en générale vers 18 heures, et il consiste à ce qu’on appellerait en France un apéritif : de la charcuterie, du pain noir, des gros cornichons, de la salade assaisonnée à la mayonnaise (sucrée, en Allemagne). J’ai vécu pendant un mois dans une famille de Fribourg, et mes diners consistaient uniquement en quelques tartines de beurre.  

Timelapse Berlin

11. Le Carnaval allemand est une fête déjantée et très alcoolisée

Le Carnaval est en Allemagne une fête très attendue ou chacun sort les grands moyens. J’ai eu la chance de me rendre au plus grand carnaval du pays : le Carnaval de Cologne, et je n’étais absolument pas préparée ! Un million de personnes défilent dans les rues, des chars décorés jettent des bonbons et des flash d’alcool dans la foule en folie, et surtout, tout le monde boit, et boit beaucoup ! En Allemagne, le Carnaval est semble-t-il une excuse pour ingérer des quantités astronomiques de bières de de schnaps, et on y voit des gens, et pas seulement des jeunes, tituber dans des déguisements loufoques, avant d’entrer en boîte de nuit à 16 heures pour continuer la fête !

12. Le végétarisme et le veganisme sont très communs

L’Allemagne est le plus grand producteur au monde de produits vegans. Les produits vegans et autres alternatives végétariennes sont en effet très ordinaires en Allemagne, à tel point que chaque supermarché est muni d’un présentoir dédié aux produits entièrement vegans. Les alternatives sont bien plus diversifiées qu’elles ne le sont en France, et l’on trouve par exemple des saucisses allemandes en version vegan dans toutes les épiceries du pays !

Porte de Brandebourg Berlin

13. Les Allemands craignent moins le froid que les Français

C’est probablement la différence culturelle qui m’a le plus incommodée pendant mes séjours en Allemagne : les Allemands n’ont aucun problème avec le froid. Quand on arrive dans une salle de cours à 7 heures du matin, en plein hiver, et qu’il fait 1°C dehors, toutes les fenêtres de la classe sont ouvertes. On a beau les fermer, il y a toujours un étudiant, ou le professeur, qui va les rouvrir dans la seconde. J’ai donc pris l’habitude de prendre mon mal en patience, et de garder mon gros manteau en classe. Et même chez eux, les Allemands aiment la fraîcheur : de jour comme de nuit, et peu importe qu’il fasse 5°C dehors, les Allemands laissent leurs fenêtres ouvertes en permanence. Et cela va plus loin, j’ai remarqué que les Allemands n’utilisaient que très peu le chauffage, pour des raisons écologiques et parce qu’ils ne craignent pas le froid. Dans le même registre, il est tout à fait normal, pour les allemands, de déguster une glace en plein hiver !

14. Les Allemands sont moins pudiques

C’est bien connu : les Allemands sont très, très à l’aise avec leur corps.  Les côtes regorgent de plages nudistes, et dans certaines villes comme Munich, la baignade nudiste est autorisée partout. Cette différence culturelle peut être assez déroutante si vous voyagez en Allemagne : j’ai fait l’expérience d’un sauna ou tout le monde était dans son plus simple appareil, et très à l’aise, ça laisse des souvenirs… Par ailleurs, dans les piscines municipales, il y a, certes, des vestiaires, mais personne ne les utilise vraiment, préférant se déshabiller devant, au regard de tous.

Ville allemande

15. Les Allemands sont plus matinaux que les Français

Les lycéens allemands commencent leur journée de cours à 7h30 ou à 8 heures, et la terminent vers 14 heures. Il n’y a aucun cours l’après-midi, pendant laquelle ils sont plutôt encouragés à faire d’autres activités encadrées par le lycée, telles que du sport, des arts plastiques ou de la musique. Ce rythme allemand très matinal se poursuit pendant la vie professionnelle, puisqu’il est fréquent pour les Allemands de commencer leur journée de travail à 7 heures du matin, pour la terminer vers 15 ou 16h00 !

16. Les volets sont rares en Allemagne

C’est en fait une particularité culturelle étendue à tout le Nord de l’Europe : les fenêtres sont rarement munies de volets. Il y a deux raisons à cela : la première étant que l’ensoleillement y est de plus courte durée, et que l’on a donc envie de profiter au maximum des rayons du soleil pour s’éclairer. La deuxième raison est d’ordre religieux : les pays nordiques, incluant la plupart des Länder allemands, sont fortement marqués par le protestantisme, dans lequel se cacher est considéré comme un moyen de cacher ses pêchés. En Allemagne tout comme aux Pays Bas, en Suède, ou en Norvège, il est donc très courant de vouloir prouver que l’on n’a rien a cacher. Cette originalité concerne également les rideaux, qui sont en Allemagne, le plus souvent transparents et ne filtrent que peu la lumière du Soleil. C’est une des différences culturelles qui m’a le plus importunée, puisque dans ma chambre allemande est tellement ensoleillée le matin, que je suis forcée d’écourter mes nuits…

Paysage Allemagne

17. Le système de recyclage est bien plus développé qu’en France

Les Allemands prennent le tri sélectif, et plus généralement l’écologie, très au sérieux. D’ailleurs, ils n’hésiteront pas à vous faire une remarque s’ils notent un manque de civisme de votre part à ce niveau. Pour tous les étrangers qui vivent en Allemagne, se retrouver face à toutes ces poubelles de couleurs différentes peut vite donner le tournis tant il y a de règles à connaître. Par exemple, il est formellement interdit de jeter son verre le dimanche et les jours fériés, pour ne pas déranger les riverains. Mais ce qui interloque le plus les étrangers, c’est le fameux Pfand : la consigne sur les bouteilles en plastique et autres contenants. Le principe est simple : à l’achat de certains produits emballés, par exemple, une bouteille en plastique, vous payez une consigne. Ce supplément est en général de 25 centimes par bouteille. Pour récupérer sa consigne, il faut alors glisser sa bouteille dans la machine prévue à cet effet, qui se trouve en général dans tous les supermarchés. Mais attention, pour récupérer ces quelques centimes, l’étiquette doit toujours être présente pour que le Pfandautomat puisse lire le code-barres !

18. En Allemagne, on paye en liquide

L’argent liquide est sans conteste le moyen de paiement préféré des Allemands. Selon une étude de la Bundesbank, le cash servirait à payer dans près de 75% des transactions Outre Rhin. Les Allemands font en effet partie des européens les plus réticents à se servir de leur carte bancaire, et ils possèdent en moyenne 107€ en liquide dans leur portefeuille. Il est donc très courant de retirer beaucoup d’argent à la fois, et souvent en grosses coupures. C’est pourquoi l’on croise souvent des Allemands régler leur courses de 5€ avec un billet de 100€.

Château de Bavière

19. L’usage du vélo est très développé en Allemagne

L’Allemagne est un pays où l’on valorise énormément l’écologie. A ce titre, l’usage du vélo y est beaucoup plus répandu qu’il ne l’est en France. Cela vaut d’autant plus pour les régions de l’Ouest, qui partagent une culture du vélo avec les Pays Bas, et qui ont très peu de reliefs. Cette différence culturelle en cache une autre : méfiez vous des pistes cyclables ! En tant que piéton en Allemagne, vous devrez vite vous habituer aux bandes rouges sur les trottoirs, qui sont réservées aux cyclistes. Elles ont même donné lieu à un dicton allemand : « Rot is Tod », comprenez : le rouge c’est la mort !

20. En Allemagne, la drague est très passive

Les Allemands ont un rapport à la séduction bien différent de celui en France. Si certains le trouvent moins agressif, il est surtout plus passif. Les hommes ne voient pas la séduction comme un jeu de conquête comme ils pourraient le faire en France. Cela a des avantages : la drague est moins lourde, moins omniprésente, moins dérangeante… Mais cela a aussi pour conséquence que conclure avec un Allemand peut prendre beaucoup, beaucoup de temps. Par sa culture, il aura tendance à s’excuser de déranger, à être intimidé, à ne pas vouloir faire le premier pas… C’est aussi pour cette raison que beaucoup d’Allemands considèrent que c’est à la femme de mener le jeu de drague et de faire le premier pas !

Pont Allemagne

Et vous, avez-vous remarqué d’autres différences culturelles en Allemagne ? Si vous voulez en apprendre un peu plus de la culture allemande à travers sa gastronomie, je vous invite à essayer ma délicieuse recette de Reibekuchen allemands, typique de la Rhénanie du Nord Westphalie ! D’ailleurs, la gastronomie allemande n’est pas en reste et vous réserve elle aussi quelques surprises, découvrez mon Top 15 des habitudes alimentaires allemandes qui surprennent les Français.


4 commentaires

Cathy · 28 avril 2020 à 16 h 14 min

Il paraît qu’il est très mal vu de téléphoner à quelqu’un après 21h. Par contre pas de souci pour appeler à 8h du matin…
Pour moi, en tant que Française, c’est plutôt le contraire 🙂

Jordane · 29 avril 2020 à 13 h 58 min

Très bon article! Je considère juste que certains points, tels que l’Oktoberfest et le Carnaval, sont plutôt régionale. Par exemple, pour avoir vécu à Munich, Cologne et la région d’Hamburg, les habitudes culturelles sont parfois différentes (pas de carnaval dans le nord, ni d’Octoberfest par ex.). Par contre, je suis d’accord avec toi pour le carnaval de Cologne, je l’ai fais deux année de suite et je me suis souvent senti hors-contexte, sachant que tout le monde est éclaté à 11h du matin, par contre c’est vraiment un évenement local important, la plupart des employeurs laissent leurs employés boire le matin et leurs laissent l’après-midi libre pour en profiter (donc tu es payé pour te saouler).

J’ai aussi une experience différentes par rapport au point 5, j’ai plutôt eu l’impression dans plusieurs boites que les employeurs s’attendent parfois, implicitement, à ce que tu travailles plus longtemps, et, par expérience, c’est plutôt au contraire bien vu de faire des heures sup, et moins bien vu de justement partir à l’heure, quitte à laisser du travail en stand-by jusqu’au lendemain. Les heures supplémentaires ne sont pas obligatoires et non-payés, mais j’ai souvent eu l’impression qu’elles sont parfois implicitement « attendus » de la part des employeurs. Encore une fois, ce n’est que mon expérience personnel 🙂

Lisa Mäder · 30 avril 2020 à 22 h 49 min

au point 2 je rajoute: le respect de la communauté va jusqu’à ne pas étendre son linge dehors le weekend et surtout le dimanche pour « pas que ton voicin doit regarder dessus pendant son jour de repos » (dixit ma grand mere) et de ne pas faire trop de bruit de tondeuses non plus. bien évidemment avec les générations récentes, ça tends à se perdre.
Point 6: le petit déjeuner est sucré-salé, car effectivement pour les enfants, les céréales, cacao , nutella et yaourts prennent une bonne place quand même. mais on insistera pour qu’ils ne mangent pas que du sucré mais aussi du salé.
Point 7: les séctions « illimité » tendent à se réduire quand même drastiquement, souvent il y a des sections limités à 120 ou 140, ne serait ce que de 6h à 18h en pourtour des villes. d’autre part, les autoroutes allemandes n’étant pas privés comme en France (donc pas de péage), ils sont aussi en moins bon état et par conséquent toujours en travaux, ce qui réduit les chances de rouler comme on veut à pas grand chose^^
Point 9: oui, la voiture est un « Statussymbol » en Allemagne on en prends soin. par contre les controles techniques ils sont plus stricts, one ne peut aps se permettre de apsser avec une voiture ne serait ce qu’un peu cabossé au CT, ça ne passe pas. De plus, les allemands payent des impôts sur la voiture, et les diesels sont très chers, plus la voiture est vielle, plus tu payes. cela encourage automatiquement à devoir acheter plus récent, on ne « finit » pas ses voitures en Allemagne, c’est trop cher. exemple: en 2003, une simple 205 diesel coutait déjà 300e d’imports/an, je vous laisse imaginer ce que coute une bonne vieille Mercedes diesel das années 80….
14. raison historique: les allemands ont quasiment « inventé » le naturisme moderne, la première association nudiste date de fin 18ème siecle, autour de 900 en Allemagne de l’est (en ensuite en RDA), une majorité de plages était naturiste.
point 15: le revers de la médaille pour les parents c’est que pour ceux qui travaillent, toutes les activités l’après midi ou les moyens de garde sont payants. Scoutisme, clubs de sport, centres aérés, ce qui génère un cout énorme. on trouve beaucoup plus d’enfants allemands qui jouent « dans la rue » par conséquent et ce assez jeune et sans surveillance, l’argent de poche y est une nécessité (pour s’amuser en ville ou s’acheter une glace  »l’apres-midi, souvent on appelle ces jeunes aussi « schlüsselkinder » on était ceux qui avaient la clef de chez eux autour du cou à un ruban pour pas la perdre et pouvoir rentrer car les parents travaillaient.
17. tout simplement, si même dans un immeuble tu ne tries pas tes poubelles et que les éboueurs s’en rendent compte, ils ne la ramassent pas, obligeant le concierge a retrouver celui qui a fraudé. çà peut aller jusqu’à l’amende, alors on a plutôt intérêt à ne pas oublier de trier^^)
Sinon très bon article merci Adélaide 🙂

    AdélaÏde · 30 avril 2020 à 23 h 09 min

    Merci Lisa de toutes vos précisions ! Je connaissais l’idée de ne pas tondre le week-end, mais ne savais pas pour cette histoire de ne pas étendre son ligne le week-end, c’est dingue !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *