Si la plupart des voyageurs choisissent de visiter Matera depuis les Pouilles, c’est en réalité une ville qui appartient à la région de la Basilicate. C’est une ville absolument sublime, à l’histoire très riche, qui sera sans l’ombre d’un doute un des meilleurs moments de votre voyage en Italie. Suivez mes conseils ci-dessous pour savoir que faire à Matera, mais aussi les activités à éviter. En bas d’article, je réponds à des questions pratiques et donne notamment un programme tout fait pour visiter Matera en 1 jour et en 2 jours.

Petit cours d’histoire express avant de visiter Matera

Matera Italie

Matera est la troisième plus ancienne ville au monde, et pour l’apprécier au mieux, vous devez comprendre un peu son histoire. Elle est située au-dessus d’un précipice (que l’on devine à gauche sur la photo), creusé par la rivière Gravina dans un plateau en calcaire. La rivière a ainsi sculpté depuis des millénaires des centaines de grottes, occupées par l’Homme depuis le Paléolithique. Depuis lors, la ville a été habitée sans interruption et Grecs, Romains, Byzantins et Normands s’y sont ensuite suivis. Depuis des millénaires, ils ont ainsi construit des maisons troglodytes, en creusant le plateau calcaire, souvent en ajoutant une partie construite pour fermer une grotte naturelle.

Sassi de Matera

Mais Matera s’est peu à peu appauvrie, au point que les maisons troglodytes humides et confinées n’étaient habitées que par des familles de paysans qui s’entassaient souvent dans une seule pièce. Au XXe siècle, elle était l’une des dernières villes d’Italie à ne recevoir ni eau courante, ni électricité, et la mortalité infantile était au plus haut, si bien qu’elle était qualifiée de “honte de l’Italie”. Dans les années 1950, le gouvernement a ainsi fait évacuer les Sassi, ces deux quartiers peuplés de maisons troglodytes. À partir des années 1980, le gouvernement a entrepris d’importants travaux de revalorisation. Le pari est réussi : en 1993, Matera a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco, et celle qui était autrefois la honte de l’Italie attire aujourd’hui des visiteurs du monde entier.

Baladez-vous dans le Sasso Caveoso

Sasso Caveoso Matera

Pour visiter Matera, il faut comprendre que la ville s’organise en deux quartiers principaux : le Sasso Caveoso et le Sasso Barisano. Les sassi (pluriel de sasso) se traduisent directement par “cailloux”. Les deux quartiers sont en fait dos à dos, séparés par un relief appelé Civita, au sommet duquel trône le Duomo, la cathédrale dont on voit le clocher au fond sur cette photo. Cette photo montre donc le Sasso Caveoso, et de l’autre côté du clocher, se cache le Sasso Barisano. J’explique cela en détail, car les quartiers ne sont ni indiqués, ni clairement délimités sur place, et vous aurez donc du mal à vous y retrouver. Le Sasso Caveoso est le plus petit, mais le plus riche des deux, c’est là que se cachent la majorité des trésors de Matera. Perdez-vous dans ses ruelles sans plan précis et entrez dans ses boutiques creusées dans la roche.

Baladez-vous dans le Sasso Barisano

Sasso Barisano

Le Sasso Barisano est à peine moins époustouflant, mais plus grand. Pour visiter au mieux Matera, baladez-vous dans un des deux sassi, puis dans l’autre. Les deux sont connectés, soit par le haut, en passant pas le Duomo, soit par le bas, en longeant le ravin. C’est cette seconde route, appelée via Madonna delle Virtù, que je vous recommande d’emprunter, car vous pourrez marcher en ayant d’un côté une vue sur les Sassi, et de l’autre sur la Murgia, le plateau calcaire sauvage qui fait face à Matera.

N’entrez pas dans les églises, sauf dans le Duomo

Toutes les églises du centre historique de Matera sont payantes, et à des prix complètement absurdes. La Chiesa del Purgatorio, en photo ci-dessus, est par exemple à 4 € l’entrée. À l’intérieur, une belle église, certes, mais loin d’être exceptionnelle, et surtout très petite, vous ferez le tour en un coup d’œil et ressortirez en 2 minutes, dépouillés de 4 €. En comparaison, la grandiose basilique Saint Marc de Venise est gratuite pour 100 fois plus d’intérêt. En plus, à la billetterie de chaque église, on essayera avec insistance de vous refiler un billet à 25 € qui couvre toutes les églises. Les différents hôtels de Matera essayeront eux aussi de vous vendre ce pass attrape-touriste, sur lequel ils touchent une commission. Cela vaut pour toutes les églises, sauf le Duomo.

Le Duomo, c’est-à-dire la cathédrale de Matera, est la seule église où vous en aurez pour votre argent. Le billet inclut en effet un petit musée avec des vestiges catholiques retrouvés dans la ville. Il y a notamment une sculpture d’un Christ crucifiée exceptionnelle, car Jésus y apparaît couvert de bleus et d’égratignures. Je n’en avais jamais vu un dans un tel état ! L’intérieur du Duomo est également intéressant et bien plus riche que les autres églises de la ville.

Visitez la Casa Grotta nei Sassi di Matera, une habitation ancienne

Casa Grotta nei Sassi di Matera

La Casa Grotta nei Sassi di Matera est une habitation qui est restée presque telle qu’elle était quand la dernière famille qui l’habitait a été expulsée par le gouvernement dans les années 1950. Tous les meubles leur appartenaient en effet, seuls les petits objets ont été emportés par la famille, et donc ajoutés à partir d’autres habitations troglodytes. C’est une visite très intéressante, qui comprend : 

  • La visite de l’habitation traditionnelle
  • La visite d’une citerne à neige
  • La visite d’une église rupestre (vous pourrez donc voir une église rupestre sans payer les entrées au prix exorbitant des autres églises de la ville)
  • Une projection de film sur Matera
  • Un audioguide assez bien fait et complet.

J’ai beaucoup aimé cette visite, car comme Matera a été évacuée jusqu’à devenir aujourd’hui une attraction touristique, il peut être difficile de projeter ce qu’était réellement la vie ici. Des familles de 8 habitaient avec leur âne et leur cheval au pied du lit ! 

Prenez des photos depuis les plus beaux belvédères de Matera

Visiter Matera passe aussi par ses belvédères, d’où vous prendrez les plus belles photos de la ville. En vous baladant simplement, vous tomberez forcément sur certains d’entre eux, mais je vous détaille ci-dessous mes préférés, si vous souhaitez en inclure certains au programme :

Matera Italie

Belvédère depuis le couvent Saint Agostino (point GPS)

Belvédère Matera

Belvedere Raffaele Giura Longo (point GPS)

Belvedere di Piazza Giovanni Pascoli

Belvedere di Piazza Giovanni Pascoli (point GPS)

Belvédère depuis l’église rupestre Santa Maria de Idris (point GPS)

Sassi de Matera

Belvedere Luigi Guerricchio (point GPS)

Montez jusqu’à l’église Santa Maria de Idris, sans y entrer

Église Santa Maria de Idris Matera

Au moment de visiter Matera, je vous ai conseillé de ne pas entrer dans les églises, et l’église rupestre Santa Maria de Idris, perchée sur un rocher, ne fait pas exception. Photographiez-la, montez sur son rocher, mais n’entrez pas. Elle vaut 4 € pour un intérieur minuscule où en plus, les photos sont interdites. La plupart des commentaires Google et TripAdvisor se plaignent du prix ridicule pour le peu à voir dedans. Vous pouvez voir à la Casa Grotta nei Sassi di Matera, le musée décrit plus haut, une église rupestre bien plus intéressante pour moins cher. Toutefois, montez jusqu’au rocher qui porte l’église pour la voir de plus près et surtout bénéficier d’un superbe point de vue sur le Sasso Caveoso (l’habitation traditionnelle dont je vous ai parlé plus haut).

Dormez dans une masseria, une ferme typique d’Italie du Sud

Masseria Fontana di Vite, Matera

Si vous avez une voiture, dormez dans une masseria, une exploitation agricole d’Italie du Sud, plutôt que dans Matera même. Cela pour une raison simple : les Sassi ayant été évacués par le gouvernement italien dans les années 1950, ils n’ont jamais vraiment retrouvé leurs habitants ni leur ambiance de village. La plupart des habitations sont donc des locations touristiques, et cela peut manquer un peu d’authenticité le soir venu. À 10 km de Matera (15 min de voiture), se trouve la Masseria Fontana di Vite, en photo ci-dessus, une ferme traditionnelle, où vous pourrez dormir au milieu des champs de blé et de l’oliveraie. Vous découvrirez le côté rural et authentique de la Basilicate. La ferme peut, en plus, organiser des activités qui seront parmi les meilleures de vos vacances, comme un cours de cuisine d’Italie du Sud ou un pique-nique dans les champs. J’en parle plus en détail dans mon article complet sur cette ferme.

Prenez un aperitivo en terrasse avec vue sur les Sassi au coucher de soleil

Hôtel dans le centre de Matera

Une activité à ne pas manquer à Matera est de profiter d’un incroyable aperitivo à l’italienne face aux maisons troglodytes éclairées par le coucher de soleil. Malheureusement, mon séjour a été grisé par un phénomène de vent de sable du Sahara, et je n’ai donc pas pu profiter du coucher de soleil, mais la vue n’en était pas moins belle. Il y a plusieurs cafés avec vue dans Matera, surtout dans les hauteurs.

Randonnez dans le parc della Murgia Materana

Parc de la Murgia Materana

Matera est perchée juste au-dessus d’un précipice creusé par la rivière Gravina dans une vallée sauvage. Ce plateau est sillonné d’une multitude de sentiers de randonnée qui vous permettront de découvrir l’aspect plus naturel de la région, de croiser les nombreuses grottes naturelles dans lesquelles s’abritaient nos ancêtres, mais aussi d’avoir le meilleur point de vue sur Matera (le Belvedere Murgia Timone). Pour cela, il vous faudra d’abord traverser le petit pont suspendu que l’on voit sur la photo avant de commencer la randonnée. L’une des meilleures randonnées, à la fois très panoramique et pas trop longue, est celle-ci. Évitez le milieu de journée pour la faire en été, les températures montent très vite à Matera.

Entrez dans le Palombaro lungo

Palumbaro Lungo Matera

Ce n’est qu’en 1991, que l’on explora pour la première fois la citerne

Matera étant construite sur du calcaire, une roche soluble et poreuse, l’eau s’infiltre et il n’y a donc pas de réserves souterraines naturelles. La ville avait alors creusé des citernes pour récolter l’eau, notamment le Palumbaro Lungo, la plus grosse de toutes. Elle a été creusée à partir du XVIe siècle en réunissant d’autres cavités artificielles pré-existantes, et les parois avaient été couvertes d’un enduit imperméable. Les habitants puisaient l’eau depuis un puits désormais rebouché et perdaient parfois leur sceau dans la citerne. Levez les yeux au plafond et vous verrez des marques rouillées des sceaux, datant de lorsque l’eau remplissait toute la citerne. Le Palumbaro Lungo est une visite courte mais assez intéressante, que je vous recommande de voir au moment de chercher que faire à Matera.

Les questions des lecteurs

Je réponds ci-dessous aux questions les plus fréquentes des lecteurs qui souhaitent visiter Matera. Si vous avez d’autres questions, posez-les en commentaire ou sur mon Instagram et je tâcherai d’y répondre.

Quel programme pour visiter Matera en 1 jour ? Et pour 2 jours ?

Visiter Matera en 1 jour

J’ai créé pour vous un programme pour visiter Matera en 1 jour ou en 2 jours. Suivez simplement l’itinéraire et vous aurez une vision assez complète de Matera.

Jour 1 :

Matin :

  • Explorez le Sasso Caveoso
  • Montez à l’église Santa Maria de Idris
  • Visitez la Casa Grotta nei Sassi di Matera

Midi : 

  • Mangez à la Trattoria del Caveoso, un excellent restaurant troglodyte de cuisine locale

Après-midi : 

  • Rejoignez le Sasso Barisano par la via Madonna delle Virtù
  • Explorez le Sasso Barisano en vous perdant dans ses ruelles
  • Remontez le jusqu’au couvent Saint Agostino, un des plus beaux belvédères
  • Visitez le Duomo de Matera

Soir : 

  • Prenez un apéritif au coucher du soleil avec vue sur les Sassi
  • Rejoignez votre masseria pour passer la nuit

Jour 2 :

Matin :

  • Randonnez dans le parc della Murgia Materana

Midi : 

  • De retour dans le centre historique de Matera, mangez à La Pignata, un bon restaurant local

Après-midi : 

  • Visitez la ville moderne en haut des Sassi
  • Visitez le Palombaro lungo
  • Faites le tour des belvédères

Quels sont les meilleurs hôtels de Matera ?

Masseria à Matera

Comme je vous l’ai indiqué plus haut, si vous avez une voiture, privilégiez une masseria, une ferme typique d’Italie du Sud. Sinon, choisissez un hôtel au cœur des Sassi. Je vous recommande : 

Que faire autour de Matera ?

Il y a beaucoup d’activités à faire autour de Matera : 

  • Gravina in Puglia, à 25 km de Matera, un magnifique village des Pouilles, lui aussi perché au-dessus de la Gravina
  • Catallaneta, à 30 km, un village perché 
  • Bari, à 65 km, la plus grosse ville des Pouilles, mais pas forcément la plus belle
  • Pietragalla, à 80 km, un autre village troglodyte, cette fois complètement oublié des touristes

Où se garer à Matera ?

Garez-vous dans ce parking, moins cher que d’autres, proche du centre, et surveillé.

Combien de temps pour visiter Matera ?

Prévoyez idéalement 2 jours pour visiter Matera. 

Où manger à Matera ?

Où manger à Matera

Voici quelques restaurants où manger à Matera que j’ai appréciés

  • La trattoria del Caveoso : un excellent restaurant troglodyte dans le Sasso Caveoso, qui sert une cuisine régionalle (en photo)

  • La Pignata : un restaurant spécialisé dans les pignatas, un ragoût d’agneau typique de Matera

  • Le ristorante Soul Kitchen : une cuisine locale dans un restaurant tenu par deux frères qui seront heureux de vous présenter leurs produits

Pensez à réserver pour ne pas vous faire avoir, Matera est assez touristique et les restaurants sont vite complets en saison.

Quelles sont les spécialités à goûter à Matera ?

À Matera, vous mangerez une cuisine du terroir. La Basilicate est une région très rurale et paysanne, et ça se ressent dans l’assiette. Les spécialités sont :

  • Le pane di Matera : un pain traditionnel très ancien, qui raconte la longue tradition céréalière de la région. Il a obtenu une indication d’origine protégée.
  • Le peperone crusco : des poivrons séchés au soleil puis frits. On les mange tels quels en apéritif, ou en les incorporant dans des plats. Convient à un régime végétarien ou végan.
  • La pignata : un ragoût d’agneau dans une poche de pâte.
  • La crapiata Materana : une soupe paysanne à base de fève et de pommes de terre. Convient à un régime végétarien ou végan.

Comment aller à Matera ?

L’idéal pour vous déplacer est la voiture. Toutefois, si vous n’en avez pas, il existe quelques options : 

  • Depuis/vers Bari : il y a des bus Flixbus directs pendant 1 h, coûtant entre 7 et 11 €. Le train n’est pas la meilleure solution car il faudra faire plusieurs changements.
  • Depuis/vers Naples : des bus Flixbus assurent des trajets direct en 3 h 30 environ pour 10 à 20 € seulement. Les trains Trenitalia assurent la liaison dans le même temps, mais avec un changement, et un peu plus chers.

Publier un commentaire